Ça devient grave!!!

La course a pieds est devenue moi, Je suis la course à pieds…je t’explique: 

Je pense, je vis, je mange, je dors course à pieds, va falloir t’y faire…coach-chéri n’est pas épargné non plus puisqu’il boulotte de la course à pieds à tous les repas depuis de longs mois maintenant, il n’a pas l’air de s’en plaindre..

Autant te le dire: ça devient grave!!! … 

J’en rêve même la nuit!  Imagines; je fais la course contre diary daily, j’en fais baver des ronds de chapeau à Paul Matwinch et je fais des croches-patte à daddy the beat (bon en même temps daddy l’a bien cherché à toujours vouloir bousculer les mamies et Paul à déjà prévu de courir un marathon donc bon…) bref, la nuit,  je cours aussi …

 
Quand je ne cours pas en vrai  sur les routes ou pour de faux dans mes rêves je cours alors dans ma tête puisque le flot de mes pensées est sans cesse tourné vers le running , quel temps fera t-il pour ma SL de vendredi? quel est le profil de ma prochaine course officielle? dois-je emporter la ceinture porte-bidon au semi de Nîmes ou bien je m’arrête au ravito comme tout le monde? toute préoccupation existentielle n’étant pas liée de près ou de loin au running est remisée dans les profondeurs de mon âme à coups de foulée bien amortie, je vis un peu à Hoka-Land City et ça me va bien…
 
Faut que tu le saches aussi, les événements de mon quotidien s’articulent inlassablement autours du running, mes repas tout d’abord auxquels j’apporte une attention particulière, il y a désormais les repas de veilles de courses, ceux de veilles d’entraînements, les plats de veilles de SL et ceux de veilles de fractionnées, puis il y a les boulottages des jours de récup’ ,  les boulottages d’après compèt et  les boulottages d’après Sl,  tout ça devenant  une véritable institution, faut dire que je mange beaucoup… mais  ne t’avises jamais de m’inviter à faire la java une veille de  SL, de course officielle ou d’un simple entrainement, je suis une vraie rabat-joie, je me couche tôt pour courir à l’aube et  je ne bois plus une goutte d’alcool…
 
Un truc que tu ne sais pas aussi; c’est que moi cocoandco;  grande décroissante devant l’éternel, j’accorde désormais  une attention accrue  à mes « commandes internet »  qui sont longuement préparées avant que la paye ne tombe pour ne pas perdre une micro-seconde le jour J et chaque achat ou presque qui n’est pas relatif à la course à pieds se trouve converti dans un  premier temps en short ou en paire de Hoka…il nous faut un nouvel appareil photo: « waoahhhh,  il est cher quand même, tu te rends compte coach-chéri ; celui là vaut  bien deux paires de Stinson Tarmac » , un nouveau bouquin coûte un t.shirt Asics en solde chez irun, j’ai inventé une monnaie alternative, bref comme je te dis; ça devient grave….je suis un peu  passé de la décroissance totale à la sobriété heureuse, personne n’est parfait…
 
Pis y a moi …qui n’en finit pas de changer à l’extérieur et surtout à l’intérieur, c’est bien simple des fois je me croise dans la glace et je ne  me reconnais pas ….
 
Phénomène difficile à expliquer tant il est intime et personnel et qui peut  laisser pantois ceux qui ne suivraient pas de près ma propre transformation intérieure en ne voyant de moi que  ce qui est bien visible à l’extérieur: à savoir ma coupe de cheveux à la tondeuse, nouveauté capillaire que j’ai adopté avec joie et bonheur il y  a peu  histoire de  ne plus être embêtée quand je cours… coupe de cheveux radicale made in coach-chéri qui a vécu là une grande aventure lorsque je lui ai demandé de faire le boulot; « allez quoi, ce ne sont que des cheveux… » ça ne l’a pas fait rire du tout sur le coup, moi par contre je me suis bien bidonné en le voyant faire et au final aucun de nous deux ne regrette ce choix un tantinet audacieux je te l’accorde, ça me va bien….et surtout pour courir sans se prendre la tête avec ses cheveux y a rien de mieux…
 
Quand je te dis que ça devient  grave…
 
Mais ce que j’oublie de te dire au final c’est que toutes ces transformations dans mon quotidien m’apportent l’essentiel; je suis debout et à l’intérieur de moi; ça brille …ah ouai, ça brille grave, une vraie frontale à moi toute seule…
 
ben quoi???
 
 





Publicités

16 commentaires sur « Ça devient grave!!! »

  1. Bel article qui résume bien la folie de la course à pied..

    Mais c'est ce que je me dis tout les jours, c'est ce qui me rend heureux et si je dois vivre avec un salaire pourri, si je dois esquiver toutes les sorties et me faire ignorer par mes amis, tant pis, j'aurais la course à pied et je serais heureux avec, c'est plus qu'un sport!

    Merci pour cet article.

    Borrovitch

    J'aime

  2. c'est cool que tu sois passé sur le blog, merci de ton com' …
    tout pareil, le fric on s'en fiche (en même temps vu qu'on en a pas ça tombe bien lol) on privilégie le bien être via nos passions et la mienne c'est le running…

    J'aime

  3. olala tu t’entraînes même la nuit! Et en plus tu fais des courses nocturnes avec moi, dommage que je rappelles rarement de mes rêves! à part l'autre jour un énorme cauchemar : l'un des lacets de mes baskets s’effilochait…. un vrai traumatisme 😀

    J'aime

  4. Wahou le style avec le crane rasé ! Ca doit être pratique, j'ai une tignasse bouclée qui me donne incroyablement chaud à la tête (même quand je cours pas).

    C'est un très bel article en tout cas, d'ailleurs ton coach chéri court ou pas ? J'aimerai pouvoir partager ça avec mon copain mais bon c'est impossible et je désespère un peut quand il appelle la parisienne de 6,7 km « un marathon » haha…

    J'aime

  5. merci ;o))

    attends j'ai pas complètement tout rasé non plus, j'ai mis le plus grand sabot de la tondeuse (25mm je crois ) mais c'est super pratique c'est vrai et comme à la base j'ai pas une crinière de rêve je ne perds pas grand chose au final ;o))
    coach chéri à couru dans son jeune temps donc il sait ce que c'est et il aime bien l'univers du running, les courses tout ça, mais il a juste pas trop le temps de s'y recoller pour s’entraîner…

    j'imagine que pour ton chéri à toi le marathon de paris c'est un ultra alors lol?

    J'aime

  6. C'est sympa alors, moi je partage ça avec mon père c'est différent lol. Non pour lui toute course est un marathon haha genre comme si c'était un synonyme ! Et quand je lui dis que non il me dit « roooh ça va, c'est pareil'. Bon…ok…

    J'aime

  7. c'est bien aussi de partager avec son pôpa…je vais y penser quand le mien viendra nous voir cet été mais je ne suis pas sûr que ça le branche beaucoup, il est très très sport sur petit écran mon père à moi lol par contre il était présent avec ma maman lors de ma toute première course en sept dernier, course qui n'était pas chronométrée, je crois bien que mon père avait compté tout ceux qui était arrivés avant moi, et y en avait crois moi ;o))

    bon mais on cause, on cause mais c'est quand ton prochain « marathon » au fait? nan parce que là va falloir rentabiliser tes jolies nike n'est ce pas ? ;o))

    J'aime

  8. Oh c'est trop mignon de la part de ton père lol !
    Je suis inscrite aux 10km de l'équipe le 15 juin, sinon je me tate à participer à une course de 5km non chronométrée fin avril, les bénéfices sont reversés à une asso pour laquelle mon copain travaille, je me dis que ça peut être sympa ET une bonne action en même temps !

    J'aime

  9. si j'étais toi je n'hésiterais pas pour les 5km, ça te fera toujours une expérience de course et en plus tu joins l'utile à l'agréable..personnellement je vais refaire la course non chronométrée de l'an passée en sept, mes parents seront à nouveau présents, la seule chose qui changera c'est que je m'inscrirais au 10 km plutôt qu'aux 5 de l'an passé, ça bouclera une année de running de compèt' en beauté puisque les fonds seront reversés à l’hôpital de beziers pour les gamins malades et puis ça remets l’ego à sa dimension normale aussi et ça parfois c'est pas du luxe quand on court ;o))

    bref, coup de pieds aux fesses tu t'inscris pour avril épicétou ;o))

    J'aime

  10. c'est difficile d'expliquer ici en quoi je me reconnais dans tes mots…mais ton poste fait fortement écho à ce que la course à pied à changé et change de moi (j'allais dire « en moi » mais c'est bien plus profond que cela)…

    J'aime

  11. On a du se rencontrer dans une autre vie toutes les deux lol
    sans rire, tant mieux si il y a un peu d’écho à mon petit blabla…ça me plait bien d'échanger nos ressentis respectifs sur le sujet ;o))

    J'aime

  12. j'adore cet article; si profond, si intime, si drôle aussi!
    j'aimerais retrouver cet état où seul la course compte et occupe ma cervelle, ça m'éviterait bien des idées noires, mais pour cela, il faut que l'entrainement reprenne avec plus de sérieux! mais merci pour ce moment de profondeur apaisante et plein d'humour.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s