Semaine 16…

Lundi 14 avril: Après nos 6h00 de marche de rando ce dimanche, je me réveille totalement  à l »ouest et coach-chéri n’y propulse un peu plus en prononçant  la phrase qui tue bien quand t’as même pas encore ouvert les yeux:  « tu fais du 30″30″ ce matin? » …question à ne jamais  me poser trop tôt le matin, ça m’a donc un peu passé l’envie de fractionner alors ce sera une séance de cote à la place: une montée dans le pech jusqu’à la citerne  puis j’amorce la  descente, je repasse par le cimetière, je prend la rue du 1er mai et paf au lieu de rentrer chez moi, je tourne à gauche pour prendre la rue de Denis (ça va parler à ma mère ça lol) et je re-grimpe un peu le Pech jusqu’au Mas d’Antonin, descente puis retour au bateau tranquillou: 9,83km en 1h08’48 »; 207m de D+

Mercredi 16 avril: 11.91km en 1h22’08 » ça donne une sortie tranquille pour travailler mon endurance, allure 06’53″/km …Je sors désormais systématiquement en short et  avec mon buff sur la tête que je porte « façon pirate » car même en étant adepte du « morning-run » la chaleur commence à bien se faire sentir  par ici, j’emporte également,  dès que je prévois  de dépasser les 10km,   de quoi m’hydrater avec un bidon de  boisson isotonique « home-made » :  thé vert, mélasse, jus de citron, raisins secs (mixés) et sel, j’emporte également un bidon d’eau plate…

Vendredi 18 avril: Partie pour ma SL habituelle je me rends compte au bout de 4km que ça ne va pas le faire du tout je décide de jeter l’éponge et de rentrer au bateau à pied tant les sensations sont mauvaises, le semi de Nimes approche et ce n’est pas le moment de m’épuiser,  les 6H00 de rando dans les montagnes  dimanche dernier ainsi qu’un petit déjeuner bâclé ce matin auront eu raison,pour aujourd’hui et très exceptionnellement  de mon enthousiasme pour les sorties longues du vendredi….Je prends donc  le chemin du retour en marchant puis je re-trottine à nouveau, les sensations reviennent un peu, je pense pendant quelques minutes pourvoir faire tout de même le tour « Argeliers-Montouliers » (12km) puis finalement non…direction le port….en cours de route je décide tout de même de faire 2×8 30″30″ une fois arrivée au  bateau; ce à quoi je me suis tenu découvrant au passage que l’endroit est idéal pour l’exercice en question…au final ça donne pour aujourd’hui 30’d’échauffement, un peu de marche et à nouveau quelques minutes d’échauffement puis 2x8x30″30″ avec 3′ de récup’ entre les 2 séries et 4 ‘ de footing de récup’ (autant dire rien du tout ) soit 10.25 km parcourus à l’arrache…bref...





Publicités

7 commentaires sur « Semaine 16… »

  1. Oh c'est loin d'être une si mauvaise semaine que ça, et puis c'est normal d'avoir des coups de mou, ça permet de mieux performer les semaines suivantes. 6h de rando c'est pas rien, tu aurais peut-être du te reposer lundi 😉

    Bon week-end !

    J'aime

  2. oui je pense que tu as raison d'autant qu'on randonne plutôt en hauteur ici et si je n'ai pas le dénivelé exact de l'escapade de dimanche je sais que ça grimpouillait bien quand même…je saurais maintenant que les semaines suivant une rando il vaut mieux que je fasse l'impasse sur la SL , j'avais eu une mauvaise expérience à ce sujet il y a quelques semaine, bon ben maintenant j'ai compris lol

    bon week-end à toi aussi ;o))

    J'aime

  3. Ça va ça n'est pas si catastrophique que ça!

    Rien à voir avec l'article, mais pourquoi vous ne vous mettez pas au trail? En mai juin juillet aout il y en a des tonnes dans le sud, les paysages sont supers, aucune appréhension du chrono, du plaisir par tonnes, à vous lire je suis sûr que vous êtes taillée pour ça!

    Borrovitch

    J'aime

  4. ah!!! le trail, c'est vrai qu'ici il y a de quoi faire en plus mais disons que pour le moment il y a deux/trois paramètres qui m’empêchent de me lancer dans l'aventure: j'aime m’entraîner seule au petit matin et j'avoue que me balader dans les collines toute seule pendant des heures;j'hésites un peu, je me sens plus en sécurité sur les routers entre les vignes…puis y a coach-chéri qui me fait flipper à me dire que je risque de me blesser plus souvent sur les cailloux que sur route, ça me refroidit aussi …et puis j'aime bien la route aussi, l'ambiance des courses, le plaisir de penser au marathon de Toulouse que je prévois de courir en octobre 2015 …l'un n’empêche pas l'autre ceci dit mais gérer le financement de deux sortes de chaussures ne m'est pas trop possible donc bon…
    Ben c'est malin par ce que maintenant je risque d' y penser toute la soirée lol
    Ceci dit si tu pouvais me tutoyer ça m'arrangerait parce que j'ai un peu l'impression d'être une ultra-vieille-peau là alors que non, pas du tout en fait lol…ok?

    J'aime

  5. Pas forcément besoin de s'entraîner dans les collines, avec un entraînement presque que sur routes/chemins/piste ça passe sans problèmes pour ma part, c'est sûr que il y a plus de risques de blessures sur un parcours vallonné accidenté que sur une route toute plate, mais c'est ça qui fait le charme de ces courses! Marathon de toulouse, j'en ai eu que des mauvais échos honnêtement, comme quoi il n'y a aucune ambiance, dans de longues lignes droites en dehors de la ville, et pis ça coûte le prix d'une paire de chaussures de trail! Après les pompes, c'est comme le reste du matos, ceux qui ont 1500€ de matos sur eux ne courent généralement pas plus vite/mieux avec, les chaussures de trail c'est pas vraiment indispensable, surtout dans le sud ou c'est quand même rarement boueux.
    J'ai vraiment du mal à tutoyer les personnes plus âgées que moi désolééééé 😦

    J'aime

  6. Pour info, je galère voici la 3ème mouture de mon message qui ne fait que s'auto-supprimer, bref je suis motivée à te répondre lol…

    Cette conversation est intéressante car du coup elle m'a fait réfléchir à ce que je veux vraiment…et j'en déduis que pour le moment je ne suis pas prête pour le trail même si effectivement j'y viendrai peut être un jour…En fait j'aime la sensation de la course sur route….Pour Marvejols ou le marathon de Toulouse ce sont un peu des courses « évènement » et c'est ce que je recherche car si j'adore mes entraînements solitaires je préfère qu'il y ai justement un peu trop de monde au départ des courses officielles que pas assez…35 à 45 euros pour Toulouse c'est tout de même moins cher qu'une paire de running de trail et d'ailleurs à ce propos je ne prendrais pas le risque d'aller courir en colline avec des running de route pas plus que je ne randonne en montagne avec des chaussures mal adaptée au terrain, ça n'a rien à voir avec un hypothétique sol boueux mais plutôt avec un sol glissant à cause de la roche ou des cailloux…Par contre je te l'accorde le prix du matos ne fait pas le niveau du coureur…
    Nos avis divergent un peu parce que certainement nous ne nous alignons pas au départ des courses pour les mêmes raisons…Je suis venue à la course de compétition sur le tard et bien sûr je ne vise aucun podium …m'amuser, finir les courses et éventuellement améliorer un peu mes chronos sont mes seuls objectifs ;o))

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s