Tu veux courir? cours…


Tu veux courir… 

Tu surfes de blog en blog traitant du sujet, tu lis des compte rendus de course tous plus épatants les uns que les autres, tu te dis que le gars là, celui qui fait sa revue à propos de la montre « Tic-Tac-Pouet-Pouet »  doit surement être un crack de la course à pieds sinon il n’aurait au poignet qu’une simple montre qui donne l’heure, comme tout le monde…. 

Et puis il y a cette fille aussi, celle qui teste aujourd’hui sa 36ème brassière en deux mois, forcement elle doit courir vite, tu ne saisis pas tout à fait le parallèle entre le fait de tester 36 brassières en deux mois et le fait de courir vite mais tu es sûre d’une chose, tu ne teste pas 36 brassière sur ton blog de course donc tu n’es pas une runneuse, d’ailleurs tu n’as pas de blog de course, la loose totale quoi…

En même temps tu as tout de même envie d’être cette  runneuse de rêve…pas juste une fille qui court le dimanche matin,  de mai à octobre, quand il fait beau (encore que, même ça, parfois ça t’irait bien) nan, t’as envie d’être comme la fille en couverture de « runmapoulette » légère, jolie, bronzée, aérienne dans l’effort et ça tu y pense souvent, assise dans ton canapé, le magazine qui va bien dans une main et le pot de « nut elle l’a » dans l’autre…

Alors permets moi de te ramener sur terre un instant, tu vas m’en vouloir un peu de casser ton joli rêve pas trop fatiguant mais tu me remerciera peut être plus tard … 


Courir peut être extrêmement ennuyeux:  

Je te l’accorde mais si tel est le cas c’est que tu n’as pas encore trouvé  ton rythme, celui qui te permettra de courir de plus en plus loin et/ou de plus en vite…c’est une chose de courir 30mn ou 1h00 sans s’arrêter et c’est déjà très bien mais c’en est une autre d’avoir suffisamment d’envie et d’énergie pour renouveler l’expérience  quelques jours après, et puis encore et encore jusqu’à ce que ça devienne une habitude agréable et nécessaire, courir sans s’ennuyer, voilà un des fondements du running et ça demande un peu de réflexion sur soi même, un peu d’organisation aussi (planning d’entrainement et choix des parcours) …Cours, fais connaissance avec toi même et éclates toi…

Courir ça fait mal:  

Ben oui et si on te dit le contraire ne le croit pas. Courir demande  un effort  assez violent pour les articulations, pour le coeur, pour les muscles et les tendons…il faut y aller progressivement, à son rythme, en choisissant non pas la plus jolie paire de running mais la plus adaptée à son cas personnel et ça demande un peu de réflexion. Courir donne des courbatures, donne la fringale  , donne la nausée aussi parfois (quand on court plus vite en compèt’ par exemple) Courir déshydrate, Courir peut t’empêcher de dormir (si tu cours le soir par exemple)  et surtout, surtout; courir fais parfois mal aux pieds, aux chevilles, aux genoux, un coup ici, un coup là et la tête?  alouette…cours et tu sentiras que tu as un corps, si ça n’est pas merveilleux ça…

Courir ne fais pas maigrir

Je suis une crevette, depuis toujours, c’est comme ça et je n’y peux rien, je l’assume parfaitement…courir ne m’a pas fait perdre du poids  mais m’a  plutôt  « remplumée » un peu, et non je n’ai pas pris que du muscle depuis que je cours, j’ai fais aussi quelques réserves de gras parce que courir et boulotter sont devenues mes deux occupations principales..Pour mon cas personnel ce n’est pas du tout un problème mais si tu rêves de courir et de devenir filiforme, je t’arrête tout de suite; ça n’est pas si évident que ça , si tu veux courir souvent et longtemps il te faudra manger sinon tu n’iras nulle part…cours, manges et ne te poses pas de question…

Courir n’est pas toujours « so sexy »  : 

La fille du magazine « runmapoulette » n’a aucune mèche rebelle, elle n’a pas non plus les joues cramoisies ni les cheveux collés au front, elle porte sa brassière comme elle porterait un soutien- gorge Push-Up, elle semble voler dans les airs plus qu’elle ne semble terminer un marathon, avec un sourire béat ou l’air hyper-méga concentré, c’est selon…sa casquette lui va à merveille, d’ailleurs tout lui va à merveille, cette fille est venue au monde avec des running aux pieds, c’est certain….bon, je vais être franche, toi ma grande, quand tu vas te mettre au running, il est fort probable que tu ne boucles pas ton 1er 10 kilomètre auréolée de tant de splendeur (mais non je ne fais pas ma méchante là, c’est pareil pour moi) quand on court, on transpire, on a le nez qui coule et la bave aux lèvres, faut s’y faire…mais ça fait la cuisse ferme et le teint clair, c’est déjà pas si mal…..

Quand tu auras trouvé ton rythme, quand tu auras accepté la souffrance de l’entrainement et le bonheur qui en découle, quand tu ne courras plus pour ressembler à quiconque mais seulement  pour te ressembler, t’accepter et t’aimer tu seras alors  « la fille qui court » de ton quartier, tu seras une runneuse, c’est tout ce que je te souhaite, et c’est vachement mieux comme programme que de vouloir ressembler à une Barbie-runneuse qu’une petite fille aurait laissé traîné dans le canapé, nan? 

Allez, Go!!!






Publicités

12 commentaires sur « Tu veux courir? cours… »

  1. je ne peux qu'approuver ce texte !
    Ceci dit je ne suis pas vraiment d'accord sur la perte de poids, le fait de courir aide beaucoup à ça. Après il faut avoir des kilos à perdre voilà tout ! D'ailleurs en ce qui me concerne plus je cours moins j'ai faim et donc c'est un cercle vertueux… et dans les periodes comme en ce moment où je ne cours pas, la baisse d'activité fait stagner mon poids et en plus comme je cours plus ben j'ai + faim… Et me voici dans le cercle vicieux !
    j'adhère quoi qu'il en soit au « courir n'est pas toujours so sexy » j'ai même envie de dire que ça ne l'est jamais, sauf si tu ne cours pas vraiment… entre sueur, goutte au nez, visage rouge et grimaçant et souffle de rhinocéros prêt à charger, on a vu plus sexy en effet… Mais c'est quand je rentre dans cet état que je sens les effets de l'effort accompli 🙂

    J'aime

  2. Bien sûr ce texte est plutôt écrit comme un « divertissement » que comme une vérité absolue, tu l'auras compris ;o))

    J'aime bien « le souffle du rhino prêt à charger » ça va me rester en tête ça je crois bien lol

    J'aime

  3. Courir ça permet de se rendre compte de ce que son corps est capable de faire et ça rend vachement fier de soi. Après quand tu es fier de toi, tu t'en fous d'être comme dans les magazines.
    J'adore courir et maintenant je sais me moucher sans mouchoir comme dans les films de guerre, so sexy quoi !

    J'aime

  4. Voilà exactement ou je voulais en venir, quand tu cours tu t'en fous au final des filles des magazines…
    Pour le « mouchage guerrier « blourps » je t'admire mais vraiment je ne peux pas, je fais encore ma chochotte, je cours avec un mouchoir en papier dans la main plus un autre dans la poche « okazou » le 1er s'envolerait (ça arrive d'ailleurs fréquemment, un conseil, ne cours jamais à mes cotés lol )

    J'aime

  5. Bel article encore une fois, j'adore ta façon d'écrire!
    Eh oui il y a beaucoup de désavantages au début mais on finit par tout accepter, on ne fait même plus attentions aux chevilles qui couinent, aux tendons qui sifflent, on va s'entraîner et puis c'est tout!

    Par contre je ne suis pas d'accord avec ce fameux monsieur et sa montre « tic tac pouet », si la course m'a appris quelque chose, c'est bien que l'habit ne fait pas le moine!! Avant, lors de mes premières courses, je me disais « waah il a l'air balaise lui, il fait 1m80 65kg habillé en salomon de la tête aux pieds » et je me rendais compte que ces gens là finissaient toujours derrière moi, tandis que des gars qui ne payent pas de mines sont devant! Puis j'ai progressé et constaté le fait, devant, les gars n'ont qu'un short,un t-shirt, des chaussures et une montre.. Du coup ma théorie, c'est que ces gars passent tellement de temps sur i-run pour être les plus beaux, les plus équipés buff-montrealtimètregpsquidonnetoutsauflheure-bas de compression-casquette-musiquekivabien qu'ils oublient de s'entraîner

    Sur ce, à jeudi ! Borrovitch

    J'aime

  6. Merci pour ce gentil commentaire ;o))
    j'ai remarqué la même chose que toi, juste derrière la ligne de départ il y a souvent de vieux briscards en short et t.shirt tout simple et ceux là courent comme des flèches contrairement à d'autres en tenue plus techniques…je le vois aussi en rando pédestre, on a l'air de rien nous ici quand on grimpe dans les montagnes et on voit des familles équipées de la tête au pieds pour prendre les sentiers les plus faciles, bref…
    J'en profite pour te dire que j'ai noté ton n° de dossard et que je ne sais pas du tout me tenir donc si tu te retrouves sur le podium je vais crier Borovitch!!! tellement fort que tu ne sauras plus où te mettre!!!! ;o))
    à jeudi donc…

    J'aime

  7. C'est probable dans ma catégorie ahah si je peux choisir un nom pour ma lapidation orale ça serait toujours mieux julien sinon on risque de t'internet sur le champ! 🙂 C'est quoi ton dossard toi? J'arrive plus à le retrouver!

    De la rando pédestre ou ça?

    J'aime

  8. va pour « Juliennnnn!!!!! »
    mon n° de dossard est le 1682, si tu me croises fais pas ton timide, ça me fera plaisir et en vrai je m'appelle coco ;o))
    Pour la rando; un peu partout dans la région; le Caroux, Bugarrach, les gorges de colombières et dernièrement du coté de Cucugnan,etc, partout ou ça grimpe un peu en fait …
    @+

    J'aime

  9. Courir est la seule manière que j’ai trouvé pour enter en contact avec mon  » MOA  » profond( mis à part l’écriture ou la méditation) . C’est marrant, j’en croise certains(es) qui courent tellement vite qu’on les dirait pressés d’en terminer alors que c’est le contraire qui m’intéresse, ralentir l’allure pour augmenter la durée de course. J’avais lu un jour une anecdote rapportée par Bernard Faure ( ex-commentateur athlé et ocasionnellement marathonien en 2h12…! dans les années 80). Parfois lui prenait l’envie d’aller parcourir la campagne( une cb en poche et son portable) sans objectif de chrono ou de kilomètres, du matin jusqu’au soir à la découverte ou re-découverte de son Périgord natal. Courir, c’est aussi cela et ce n’est même que cela: du PLAISIR !

    J'aime

    1. Pareil ici, course à pieds et méditation et en ce qui concerne le running c’est 100% plaisir (même dans la douleur) sinon à quoi bon?
      Mais c’est beaucoup plus facile aujourd’hui, l’entrainement régulier, ce n’est pas à toi que je vais l’apprendre, apporte des progrès en vitesse, peut être mais surtout des progrès en aisance et ça, c’est le plus important pour moi ;o))

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s