Le temps qui passe n’empêche pas de courir…

Si il  y a un truc contre lequel tu ne peux rien c’est bien le temps qui passe…, c’est inéluctable, c’est implacable, tu vieillis et au fond ce n’est pas si grave si tu veux bien te donner 3 secondes pour reconsidérer la question… 

Vieillir en courant,  c’est quoi au juste? 

D’abord parlons du moindre mal, vieillir c’est voir son enveloppe corporelle se flétrir, se ternir, s’appesantir,on devient moins joli'(e), moins sexy, moins aérien(ne), c’est donc courir un peu plus tranquille car il faut bien l’avouer et tant mieux, passés les 45 ans, à moins de courir avec un gyrophare coincé dans la brassière (ou dans le short pour les messieurs, oups), on te fiche enfin la paix …bon des fois y a un Roger qui déboule (ou une Georgette mais c’est moins probable) mais dans l’ensemble tu cours tranquille, perso je trouve ça cool et place aux jeunes, j’ai pas que ça à faire….

Vieillir c’est aussi sentir son allure diminuer…après 50 ans  ta probabilité de gagner un 10km au scratch est à peu près équivalente à ta probabilité de décrocher le gros lot à la loterie surtout si tu ne joues pas…mais c’est un mal pour un bien car pendant que les petits jeunots courent à perdre haleine en tirant la langue juste pour avoir la joie de monter sur un podium (private joke pour Julien), toi tu vieillis et fatalement tu es plus cool pendant les courses officielles, tu peux prendre le temps d’encourager au passage quelqu’un qui agonise sur le bord de la route, le dixième de seconde perdu ne sera alors pas une catastrophe, tu peux prendre le temps de boire ton verre d’eau au ravito en disant bonjour- au revoir- et merci aux gentils bénévoles, tu t’es fixé un objectif chronométrique raisonnable auquel tu tiens mais tu sais que finir un marathon en 2h39 ça ne va pas être possible donc tu prends le temps de lire la banderolle des petits au passage, tu cours heureux

Non, vieillir n’est pas que dans la tête, hélas, le corps perd effectivement de sa beauté et de sa puissance et c’est moyennement appréciable… jusqu’au jour où au détour d’un chemin tu comprends que la descente est amorcée, que tu n’y pourras rien et que le mieux est encore de l’accepter et de s’en servir comme d’une force….Je crois que le secret c’est de savoir ce que l’on veut faire de ce temps qui passe et quel être « vieillissant » nous souhaitons devenir…il faut savoir  prendre le virage qui va bien et ne pas se tromper de chemin plutôt que de se voiler la face en masquant trop les outrages du temps…et une des clefs pour cela, selon moi, c’est de se sentir bien dans son corps et bien dans sa tête, bien dans sa tête grâce au running, bien dans son corps grâce à une bonne alimentation…

L’alimentation joue un grand rôle dans le processus inflammatoire de notre métabolisme….autant à 20 ans tu peux te permettre d’avaler à peu près n’importe quoi puis t’aligner le lendemain sur un 10 km,  autant après 40 ans, parfois même bien avant, c’est beaucoup plus délicat alors si tu veux continuer à courir longtemps le mieux est encore de revoir un peu ton alimentation; le rapport campbell  t’éclaireras bien sur la question par exemple, il y a d’autres livres sur le sujet à toi de trouver celui qui te correspond…

Vieillir en mauvaise santé, contrairement à ce que nous laisse croire l’industrie pharmaceutique, n’est pas du tout une fatalité, on peut vieillir sans cholestérol, sans diabète, sans dépression, avec des muscles et des tendons en bon état, avec le coeur supportant des sorties longues, avec des jambes qui galopent, on peut aussi courir sans douleurs d’arthrose…vieillir en course à pieds n’est pas du tout un problème à condition de changer un peu son fusil d’épaule, à condition aussi de ne pas courir après sa jeunesse, puisque c’est une course qu’on ne peut pas gagner,  autant ne pas se fatiguer pour rien…Courir après son  bien-être me semble plus judicieux et pour ça tu as l’argile verte, le curcuma, le vinaigre de cidre, les fruits secs, les graines germées etc, etc, etc…

Pour conclure voici mon petit message d’espoir personnel à tous les runners flippés par le temps qui passe: 

« Je regarde avec amusement la runneuse que j’étais il y a 15 ans, j’aime beaucoup la runneuse que je suis en ce moment et j’ai hâte de rencontrer celle que je serais à l’avenir…et je te souhaite la même joie de vieillir en courant.. ».


Cette conversation initiée sur Twitter peut continuer ici via les com’ si tu le souhaites…


Bon run à tous, jeunes et moins jeunes…



Publicités

16 commentaires sur « Le temps qui passe n’empêche pas de courir… »

  1. Oh dommage le rapport est un peu cher, mais qui sait je le trouverai peut-être en brocante à l'occasion !
    Je ne sais pas si je peux vraiment me prononcer du haut de mes 23 ans même si je vois bien que les effets du temps commencent déjà à arriver : prise de poids (quand avant je pouvais manger ce que je voulais sans grossir), fatigue visible sur le visage, gueule de bois qui dure de plus en plus longtemps 🙂 Ah et mon cheveu blanc apparu ce matin haha.
    Je pense (mais j'en sais rien) que quand on est une femme c'est peut être un peu plus dur de subir ces effets du temps, le vieillissement du corps, les rides, car on est encore bloqué sur l'image parfaite de la femme, toujours belle, toujours jeune.
    Les hommes vieillissent mieux paraît-il. J'ai des copines pas encore enceintes qui songent déjà à la chirurgie post maternité pour gommer les vergetures ou autres seins tombant et je trouve ça dommage.
    Je sais pas comment je réagirai dans cette situation bien sur, mais j'essaye de me dire que ce qui est le plus sain ça reste d'accepter ce qui est inévitable et naturel, mais j'imagine que passé un certain niveau ça peut être dur.
    Mais par exemple j'ai toujours été contre la chirurgie esthétique sans savoir vraiment justifier pourquoi, en fait je trouve ça « malsain » d'intervenir comme ça sur son corps, je trouve que c'est encourager une recherche perpétuelle de perfection. Mais là encore je n'ai pas spécialement de problème avec mon physique, si c'était le cas je réfléchirai peut-être autrement.
    J'espère qu'au fur et à mesure des années, je continuerai à penser qu'accepter c'est ce qu'il y a de mieux à faire pour soi. peut-être aussi que l'entourage compte (genre si ton mari ne va pas te tromper avec une minette de 20 ans, ça aide peut être à ne pas être mal dans son corps lol).
    je m'égare, je m'égare…

    J'aime

  2. Pour le bouquin perso je l'avais trouvé à la médiathèque de Narbonne, sur paris ça doit pouvoir se trouver aussi en bibliothèque ;o))
    Ecoutes, ici dans ma campagne il y a quelques riches américaines liftées comme c'est pas permis, j'ai juste envie de rire quand je les croise, elles sont laides, mon dieu ça me file la chair de poule…
    J'étais très coquette il y a de ça quelques années et franchement aujourd'hui je me dis « le temps et l'argent que j'ai perdu en pensant que ça améliorerait le processus de vieillissement, tu parles ça n'a servi à rien » en revanche si tu as des rides mais que ton visage est lumineux parce que tu es bien dans tes running alors les gens te voient comme une personne plus agréable que la riche américaine toute tirée de partout (beurk)
    Si coach-chéri me trompait avec une poulette de 20 ans très franchement j'aurais surtout de la peine pour lui (avant de lui arracher les yeux quand même par la suite lol) mais ça ne changerais rien à ce que je pense de moi même concernant mon age, j'ai été plutôt mignonette, je le suis un peu moins aujourd'hui forcement , je place surtout mon énergie ailleurs que dans la quette hypothétique d'une jeunesse retrouvée ou préservée, ça prend trop de temps ça, c'est pas pour moi… le monde ne va pas s’arrêter de tourner parce que j'ai pris un coup de vieux ;o))

    J'aime

  3. Comme habituellement j'ai bien apprécié la lecture de ce post, et je te trouve toujours aussi pertinente coco.
    Le grand âge n'abusons pas c'est pas encore pour tout de suite pour moi. Mais ce que je peux dire c'est qu'aujoud'hui à 30 ans je suis beaucoup plus épanouie et heureuse qu'a 20 ans. Après avoir du surmonter des trucs et des machins dans ma vie (comme beaucoup…comme tous) j'ai enfin gagné en sérénité. Alors oui, mais je suis carrément heureuse de m'être pris 10ans dans les dents. Pour rien au monde je ne voudrais retrouver mes 20 ans. Ah non, pour rien. Et je suis sur qu'il me reste encore beaucoup de petits bonheurs à grappiller…alors les années qui passent, je les attends avec envie et de pieds ferme.
    Tu le sais, comme toi, mes jours « moins jeune » je les prépare à coup d'argile, de vinaigre de cidre aussi, de rassoul, d'algues, d'HE etc. Et j'espère bien gagner encore en sagesse naturelle…

    J'aime

  4. Peut être que sa femme, si elle l'a vu, s'est dit qu'il cherchait à draguer une jeune minette ha ha ! Tout le monde voit midi à sa porte après tout, c'est ça qui me fait relativiser je trouve.
    Je trouve qu'une femme ridée au visage lumineux (d'ailleurs on distingue bien les rides de joie des rides de jamais contentes avec la bouche pincée) est 10 000 fois plus belle que les vieilles retouchées, EURK! ça me dégoute en fait lol, comme celles qui ont le décolleté frippé à cause d'une surexposition au soleil toute leur vie.
    Pour les crèmes et autres, j'ai toujours été un peu dubitative mais je pense que prendre soin de sa peau au jour J pour qu'elle soit relativement clean et non toute grasse et pleine de boutons^^ même si ça n'empêche pas de vieillir c'est certain. Après comme tu as une très bonne alimentation, le résultat est surement le même !
    On m'a toujours dit que rire était le meilleur moyen d'être belle plus tard et je trouve que c'est vrai pour les personnes que je connais.
    C'est peut être con ce que je dis (car encore une fois je n'y suis pas encore vraiment confrontée donc je vais peut-être changer d'avis) mais plus jeune être rousse c'était pas vraiment la joie donc j'ai voulu pendant des années changer de couleur de cheveux, en plus j'ai les cheveux bouclés alors que la norme c'est lisse, bref j'étais hyper mal dans ma peau pendant longtemps, et puis un jour j'ai décidé que ça suffisait, j'étais comme ça et je pourrais pas y changer grand chose, que c'était pas si mal finalement et qu'à l'avenir je m'accepterai telle que je suis. Pour moi c'est donc logique de l'appliquer à tous les aspects, mais l'avenir me le dira lol.

    J'aime

  5. merci , t'es mimi…(et t'as de la chance, soit dit en passant, pour le rassoul, ici dans le bateau c'est interdit par coach-chéri, en cause: la pompe pour vider l'eau de la douche qui aime moyen l'argile bref, )
    c'est en amont qu'on prépare sa « vieillesse » ça j'en suis persuadée, j'ai beaucoup réfléchi à ce que j'aimerais devenir…à la vieille personne que j'aimerais devenir et surtout à celle que je ne veux pas devenir…bien sur on ne maîtrise pas tout dans la vie mais on peut donner un sens au temps qui passe en optant pour des options que l'on choisit soi même, en dépit du discours ambiant qui privilégie le jeunisme….pouvoir bouger encore longtemps mes fesses dans des courses officielles ou sur des randos en montagne c'est plus important à mes yeux que le nombre de rides que j'ai au coin des yeux ;o))

    J'aime

  6. Pour Roger à mon avis il était célibataire, je le reverrais peut être un jour , on voit souvent les mêmes têtes par ici dans les courses et je lui demanderais lol
    pour les cheveux roux je comprends de quoi tu parles et voilà tu as bien capté ce que je veux dire à un moment donné il faut aussi s'accepter tel que l'on est, ce qui n'exclut d'ailleurs pas d'avoir envie de se faire belle ou de prendre soin de soi mais disons qu'à un moment donné il faut se rendre à l'évidence et se calmer un peu on découvre alors une autre facette de soi même qui peut être très chouette aussi…

    J'aime

  7. Voici un petit post fort sympathique ! Que je lis consciencieusement d'ailleurs parce que justement je suis dans une phase « critique »… 27 ans cette année, non pas que je me trouve vieille ou quoi, mais l'approche des 30 ans je le ressens comme un cap, comme si après 30 ans je ne serai plus considérée comme « jeune ». Pourtant, la vie ne s'arrête pas là ! « Courir heureux » et « vieillir en courant » sont deux beaux slogans que je vais me répéter ! Merci tout plein !!

    J'aime

  8. c'est moi qui te remercie ;o))

    Bon!Tu as encore un peu de temps devant toi lol mais c'est vrai que les dizaines passent parfois mal…perso je n'ai pas du tout aimé le passage à la trentaine, le passage à la quarantaine j'avais commencé à comprendre le « truc » (et aussi à courir un peu) donc ça s'est mieux passé et j'aborderais le demi siècle en 2015 avec joie et toute occupée par la prépa de mon 1er marathon si tout se passe bien d'ici là…Donc oui j'enfonce le clou vieillir en courant c'est cool…

    J'aime

  9. y'a encore des vieux qui tiennent la route! La preuve, aux foulées de la falaise j'ai fait 12ème, devant moi 11 vétérans, pas un seul senior! faut croire qu'ils profitent de la retraite pour s'entraîner plus! Julien

    J'aime

  10. ah vieilir !!! courir après sa jeunesse… ce n’est pas mon cas, ça ne l’a jamais été. J’ai perdu mon papa à l’age de 23 ans, qui disait toujours quand je serais à la retraite, je ferais ci je ferait cela. Il est partit sans réaliser ses reves, alors je vieillis certe mais je profite un max comme toi.. Et encore plus dans la course à pied car un bobo et tu ne peux plus rien faire….
    Merci pour ce bon mot, ça fera peut etre réfléchir les jeunes… hiihihihi.
    Et comme toi, je prends les courses sur le thème du partage et de la rencontre que sur celui du podium… hihihihihi
    Je suis trop fière d’y avoir participer et terminer pour moi car je connais mes limites….
    Bon run ma belle.

    Aimé par 1 personne

  11. Bonjour coco. J’aime beaucoup lire tes posts et là encore je suis d’accord sur toute la ligne avec tes propos. Même si parfois il n’est pas toujours évident de voir notre corps flétrir, se voir fatiguée plus vite. Mais la force de l’âge c’est qu’on est plus serein. Perso j’assume beaucoup mes choix, ma façon de vivre et je me fiche bien plus de l’avis des autres.

    J'aime

    1. j’aurais tendance à penser que je suis moins vulnérable et plus performante (sur un plan général) en vieillissant, après, les rides tout ça, perso je m’en contrefiche, de toute façon je n’ai pas trop le temps d’y prêter attention…pis y a un truc génial surtout, c’est qu’on est libérées des demandes de 06 et autres sifflements si tu vois ce que je veux dire, pour rien au monde je ne reviendrais en arrière ahahah!!! merci pour ton com’

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s