Vis ma vie de runneuse compétitrice…

Si toi aussi tu rêves d’accrocher régulièrement des dossards sur ton T.Shirt et que tu prévois de t’entraîner en conséquence …

Si tu as à coeur de pratiquer la course à pieds de compétition mais que tu n’as pas encore franchis le pas …saches que le running peut changer ta vie …alors voilà,  en exclu pour toi gentil lecteur de ce blog,  les deux ou trois manies qui remplissent désormais mon existence  de runneuse compétitrice et qui pourraient tout aussi bien t’atteindre un jour , parce que, vois tu, personne n’est à l’abri d’une passion runnesque… passion-obsession  qui peut frapper n’importe quand et n’importe qui, sans distinction d’age ou de classe sociale …ni toi,  ni personne ne peut se prétendre  à l’abri des petites manies diverses et variées du runner, voici les miennes…


Je dors…en mode psychopathe. :


J’étais déjà une bonne  dormeuse, ça ne s’est pas arrangé depuis que je m’entraîne sérieusement, couchée à 21h00 les soirs d’hivers; à 21h30 maintenant qu’il fait beau, je me lève à l’aube pour aller courir et le soir très rapidement il n’y a plus personne…mais il m’arrive assez souvent, surtout les jours de sortie longue, de m’endormir en deux temps/trois mouvements et de me réveiller 20 minutes plus tard, en sursaut et en pensant que c’est déjà  le matin, prête à sauter dans mes running, j’en avise alors heureusement coach-chéri qui,  lui, dort du sommeil du juste (enfin je veux dire qu’il essaie) et qui finira par se réveiller pour m’éviter un night-run  improbable:

« tu dors? oh! tu dors? c’est le matin, ou bien?
« heuuuu, j’aimerais bien,  il est 22h00, et demain je me lève à 5h00 ..et non! ce n’est vraiment pas le moment d’aller courir… »


Je mange…tout le temps :

J’étais déjà une grosse mangeuse, et ça aussi ça ne s’est pas arrangé depuis….malgré un petit déjeuner copieux il m’arrive fréquemment,  vers 10h00 de  re-manger des pâtes sauce tomates-amandes-soja-levure-ettoutcquipasseàportéédemaindedans…je me fais sans problème une séance de grignotage ensuite,  juste avant le repas de midi, parce que les bananes c’est trop trop bon,  surtout après le chocolat noir et puis  je me sers des assiettes gargantuesques à l’heure des repas…l’après midi ce n’est guère mieux, je goûte comme les enfant mais à répétition; à 15h00, puis à 16h00 et aussi à 17h00,  en attendant le repas du soir qui se doit d’être copieux également sinon je ne peux pas dormir…bref, je mange…


Je me parfume…fragrance anti-moustique


Amoureuse de mon parfum auquel je suis fidèle depuis plusieurs années il n’en est pas moins vrai que certains jours je le laisse de coté tant l’odeur de mon mélange d’huile essentielle qui va bien pour guérir les bobos de la runneuse envahit l’espace de ses effluves très typées anti-moustique…de l’huile végétale d’arnica dans laquelle je verse une quantité non négligeable d’huile essentielle de Gaultérie couchée, d’Eucalyptus citronné et d’immortelle, forcement ça laisse des traces olfactives sur ma peau et  dans la péniche, je sens désormais plus souvent  l’insecticide que le patchouli …mais le patchouli même très bien travaillé ne vaut rien sur la fasciite plantaire du runner, qu’on se le dise..l’Eucalyptus citronné si! qu’on se le dise aussi,  même si c’est moins sexy…

Je regarde la météo….souvent…

J’épluche les sites météorologiques avec soin ou avec obsession, c’est selon .. avant une sortie d’endurance ou bien avant une compèt’… histoire de caler dans mon planning d’entrainement  ma séance de 30″30″ de la semaine ou bien encore ma sortie longue…je place, dans mon agenda,  plutôt les sorties au seuil les jours sans tramontane et je choisis, plutôt que le grand soleil sudiste habituel, un ciel couvert salvateur,  pour mes séances de fractionnés…je me désespère des 30° annoncés et j’invoque les dieux de la fraîcheur avant de partir pour Nimes ou Marvejols… le temps qu’il fait est devenu un facteur de performance (toute relative bien sûr) ou bien de contre performance qui peut changer le cours de mon existence, ou pour le moins,  mon chrono …un sourire ou une grimace sur ma photo de finisher; le temps qu’il fait, vois tu, ça compte dans la vie d’un runner ….


Je vis sur une péniche, dans le sud de la france et en même temps dans un vestiaire de runners


Courir prends du temps mais l’après run également…entre le blog perso, le carnet virtuel à remplir, le téléchargements de la sortie du jour sur Garmin, les Tweet et Re-Tweet, les coucous sur les blogs de la communauté, le badigeonnage à l’huile d’arnica après la douche et la collation qui va bien après le morning-run, je te le donne en mille, je n’ai plus le temps de faire le ménage…

Dans le bateau  c’est plutôt le bazar depuis que je cours et pour être honnête mon intérieur ressemble souvent à un vestiaire de sportif après l’effort, c’est certain …le t.shirt roulé en boule sur une chaise, mes Hoka One One  jetées négligemment parce quez j’en ai plein les pieds, les petits flacons d’huile essentielle éparpillés un peu partout sans compter toutes mes boites à chaussures, empilées les unes sur les autres dans le carré-séjour, abritant mes runnings en fin de vie et non encore euthanasiées …

c’est un joyeux bazar, rempli de vie, d’effort et  de sport, c’est comme ça chez moi, on ne peut pas être partout …

Courir ou faire le ménage?  il faut parfois choisir…et j’ai choisi…




Publicités

6 commentaires sur « Vis ma vie de runneuse compétitrice… »

  1. Ahaha j'ai pris la même option que toi courir ou faire le ménage j'ai choisi: quand tu rentres chez moi tu sais direct que je cours, il y a déjà 4 paires de baskets en évidence dans l'entrée plus 4 autres paires bien rangées…. Le sac de sport qui traîne grand ouvert aussi, le séchoir a linge plein de fringue de sport, la montre GPS l'Ipod et le brassard pour portable posé à côté du dernier jogging sur la table de salle à manger…. Et mes dossards du marathon de Paris sont sur le frigo!!!!!!

    J'aime

  2. ça me rassure alors, je me sens mon seule dans mon petit délire runnesque …j'ai quelques vieux n° de « Jogging » qui traînent aussi un peu partout et j'ai même des amis qui m'ont apporté un nouveau magazine de running en cadeau la dernière fois qu'ils sont venus manger, je préfère ça aux fleurs ou à la traditionnelle bouteille de vin,ils ont vu juste ce jour là lol

    J'aime

  3. Ah pas mal comme idée de cadeau!!!!
    A mon anniversaire d'il y a deux ans mes parents m'ont offert une tenue d'hiver pour courir. J'étais trop heureuse. Bon on était en plein mois de mai alors je pouvais pas trop le mettre tout de suite mais c'était fun!!!!
    Et à Noël j'ai eu une montre GPS mais à part ça je suis pas trop obsédée par la course à pied!

    J'aime

  4. Pareil! les parents l'été dernier m'ont offert le t.shirt technique de mes rêves pour mon anniv' je crois bien, coach-chéri, à noël, m'a offert la Garmin qui va bien…moi non plus je ne suis pas du tout, du tout obsédée par la course à pieds…du tout…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s