Le Gluten et mon "Moi-Runneuse…."

pain
Pain au levain made in bibi

ATTENTION: le texte qui suit n’est que le récit de ma propre expérience. Il n’est validé par aucune étude scientifique et ne prétend pas l’être. Si tu es médecin et/ou peu ouvert d’esprit, passes ton chemin…

 
 

Certains de mes lecteurs savent que je confectionne de mes petites mains  mon pain au levain quotidien…ce pain complet délicieux est confectionné à partir d’une excellente farine bio elle même confectionnée à partir d’un blé ancien et rare; le Barbu, dont le petit gout naturel de cannelle est une merveille de la nature …

Il  y a quelques mois alors que je voulais éviter les désagréments liés au stress de la compétition, je pris la décision de me nourrir abondement de riz les quelques jours précédent la course et mis de coté mon  pain et les pâtes complètes habituelles d’avant course…j’excluais ainsi pendant quelques jours, sans d’ailleurs y penser, le gluten de mon assiette et le jour de la course arriva…

Alors que, depuis plusieurs semaines, au niveau de la hanche, là où passe semble-t-il le muscle psoas, je ressentais encore quelques résidus de petites douleurs chroniques  suite à l’inflammation du Psoas Iliaque dont j’avais été victime en été et alors que je subissais également quelques vieilles et légères douleurs anciennes et chroniques  au niveau de ma cheville gauche, je me suis aperçu que si mes intestins s’étaient tenus tranquilles le jour de la course, mes vieilles douleurs récurrentes, elles, s’étaient tenues à carreau également …

Hum! ben ça alors..hasard? coïncidence? délire de ma petite tête de piaf? je décide de me priver de pains et de pâtes de blé, pendant 1 semaine, puis 2, pour voir…mes douleurs ne réapparaissent pas, je continus 2 semaines de plus….au bout d’un mois je n’ai plus du tout mal nulle part, cerise sur le gâteau  mon bidou de runneuse s’est notablement calmé, ce qui n’est pas du luxe, par contre, j’en ai un peu marre de me priver de mon propre pain que je continue à faire cuire amoureusement pour coach-chéri et j’en ai un peu raz la carafe des pâtes au maïs, alors, allez hop! une petite tranchette de pain par ci, une assiette de coquillettes par là, 8 jours après j’étais revenu au point de départ, je fais le lien et je comprends que le Gluten et mon « Moi-Runneuse » ne font pas ami-ami…

Comme je suis du genre têtue je refais quelques essais de tartinade mais c’est non! mon corps n’en veut plus, ma tête ne serait pourtant pas contre une petite crêpe végane de temps en temps, mais mon corps à tranché, plus de gluten, plus de pain, ni de pâte, ni de pizza…. flûte et zut je deviens une fille à la mode….

Aujourd’hui mon alimentation végétalienne, mais néanmoins délicieuse et riche, est désormais également « gluten free » ce qui ne m’amuse pas beaucoup mais c’est à ce prix que je peux courir sans douleurs et surtout sans chimie puisque j’échappe ainsi à tout traitement….Comme souvent en ce qui me concerne, j’ai enrayé un problème physique en modifiant mon alimentation…Je ne ressens aucunement le besoin de parler de tout ça à un médecin, encore moi de poser un nom sur ce phénomène étrange qui relie douleur à la hanche et « boulotage » de pain, j’ai juste confiance en mon propre  pouvoir, modéré certes mais tout de même bien présent en moi, d’auto-guérison alors je m’en sert pour aller bien….

Notes bien tout de même qu’il est évident que l’éviction du gluten comme solution à un problème inflammatoire est intéressant uniquement dans le cadre d’une alimentation déjà pensée en ce sens….sinon, ça n’aurait justement pas de sens, tout simplement …

« Que ton aliment soit ta seule médecine »
Hippocrate

Publicités

35 commentaires sur « Le Gluten et mon "Moi-Runneuse…." »

  1. Han comment tu te mets à la mode mine de rien!!!!!
    Bon on entends déjà ton médecin te dire que c'est dangereux: végétalienne et sans gluten!!!!

    Ben c'est top si tu as trouvé une réponse à ton problème. Et ma foi si ça marche comme ça, tu as bien raison de ne pas aller voir de médecin.

    J'aime

  2. le truc c'est que je n'allais le voir que par obligation, pour le certificat, tout le reste je le règle seule, alors comme le prochain certif' sera fait par un autre doc' qui ne saura même pas que je suis végé je n'aurais plus à me justifier , ça ne sera pas plus mal ;o))
    ceci dit, tout ça n'est pas sorti de dessous mon chapeau, je me suis pas mal documentée et je n'invente rien: le psoas est très proche des intestins et par porosité il absorbe toutes les toxines et donc s'enflamme facilement, si tu règle le problème intestinal tu règles le problème du psoas en même temps, le corps humain est d'une simplicité époustouflante …

    J'aime

  3. Ohhhh mais pourquoi se priver de pizza !!! je suis sure qu'il y a des pâtes sans gluten délicieuses !!
    Et puis les pâtes, ça se remplace facilement avec des pâtes à base d'un autre céréale ! Avec une bonne petite sauce et hop, on voit pas la différence !

    J'aime

  4. Evidement, je ne peux que te rejoindre.
    Je suis gluten free depuis quelques temps.
    Je me suis pliée aux examens de la médecine « conventionnelle », fibre, TOGD, manométrie, radio, etc. Autant dire que j'ai fais la panoplie avant de m'entendre dire « c'est dans votre tête ».
    Sauf, que dans ma tête, je veux bien, mais « rendre » son réas de la veille le lendemain matin (pouerf), avoir l'oesophage brulé en permanence, les intestins en vracs, des douleurs d'estomac qui finissent par de faire pleurer… alors dans ma tête ça pique un peu comme diagnostique.
    D'autant que les recommandations par le dit professeur sont le suivantes : manger peu gras, peu de viande rouge, pas d'alcool, en fractionnant les repas, pas de junk-food…ah bah oui c'est vrai que c'est totalement moi, ça…

    Bon bref, je raconte encore ma vie, mais tout ça pour dire, qu'en désespoir de cause à un moment je me suis dis pourquoi pas faire l'essai du gluten-free ? Un mois de test plus tard, les douleurs avaient disparues, les vomissements aussi… bref, c'est sans doute dans ma tête aussi… Bon allez je m'arrête parce que je vais m'énerver.

    J'aime

  5. hum miam les feuilles de brick mais sauf erreur de ma part c'est à base de blé…une pate choufleur? je ne connais pas et ça m’intéresse, je veux bien la recette, je m'arrangerais pour remplacer la mozza puisque je mange pas de fromage;o))

    J'aime

  6. ça ne m'étonne pas ce que tu me racontes là, c'est pour ça que je me débrouille seule avec mes petits moyens depuis des années ayant été confrontée également à des diagnostics médicaux délirants…le problème c'est que la médecine est devenue une industrie et que je n'ai pas du tout envie d'entrer dans ce système…je les laisse à leur mensonges et je fais ma vie, ça ne me réussit pas trop mal;o))
    je crois me souvenir que tu fais ton pain sans gluten, en gros tu y mets quoi?

    J'aime

  7. Mais comment tu fais pour résister à un pain pareil !! Rien qu'en photo j'en ai l'eau à la bouche alors j'imagine même pas avec l'odeur ^^
    J'évite au maximum d'aller le médecin, déjà parce qu'il ne sert pas à grand chose (généralement c'est moi qui lui dicte mon ordonnance), dernièrement j'ai du lutter quasiment à main nul contre mon gynéco parce que je ne voulais pas la pilule…
    et puis surtout parce que c'est dans sa salle d'attente qu'on tombe malede !

    J'aime

  8. 1 oeuf c'est facile à remplacer, graines de lin ou farine de lupin… pour la mozza j'imagine qu'un tofu maison fera l'affaire…je vais faire cette recette un de ces 4 et je te dirais ce que j'en pense, merci ma belle ;o))

    J'aime

  9. bah oui c'est un peu dur de me priver de mon pain en même temps ne plus avoir mal c'est bien aussi, ceci dit j'espère à terme trouver une solution qui me permettrait d'en remanger, j'ai une piste, à suivre….et je suis bien d'accord avec toi, les salles d'attente sont redoutables ;o))

    J'aime

  10. Je t'ai envoyé le lien parce que je me suis dit que tu devais avoir des parades à l'oeuf du coup!!!!!
    Oui tu me diras!!!
    Cela dit ça sera plus du tout la même recette vu que tu remplaces, l'oeuf et la mozza!!!!
    Un peu comme quand tu veux faire du canard à l'orange et que tu n'as pas de canard donc tu prend un poulet, et puis finalement tu n'as pas d'orange non plus ben tu prends des abricots!!!!! Mais bon tu dis quand même j'ai fait du canard à l'orange!!!! Enfin Ça me fais marrer parce que je fais ça hyper souvent changer les ingrédients!

    J'aime

  11. @Gwendoline: Tu as tout à fait raison, ce ne sera plus vraiment la recette et je n'aime pas trop faire ça mais en même temps je suis curieuse de nouveauté alors j'essaierais quand même ;o))

    @greencoquelicot: je remplace déjà les pâtes aux blés par celles au maîs ou riz-maîs, je ne trouve pas que ce soit aussi agréable que les pâtes traditionnelles mais je fais avec…les pizzas c'est une autre histoire, on n'en mange que l'été, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs et c'est coach-chéri qui les fait, je n'ai pas envie d'une autre pizza que celle qu'il à l'habitude de faire, je vais devoir faire le deuil ;o))
    Sur qu'il y a toujours des solutions mais parfois comme par exemple avec le pain, je n'ai pas envie d'entrer dans des complications avec des ingrédients improbables qui me permettraient de faire vaguement un truc qui ressemble à du pain, le pain pour moi c'est sacré, je préfère m'en passer pour le moment plutôt que d'en faire du faux, la pizza idem, les coquillettes ça me gène moins, vas comprendre…

    J'aime

  12. C'est intéressant comme constatation !!
    C'est top de pouvoir se soigner naturellement comme ça.
    Et mine de rien tu vas devenir une vrai fille in. Après les mini short pour courir maintenant le gluten free hihi je te taquine 😉

    J'aime

  13. eh ben, végétalienne, intolérante au gluten, préparant un marathon … on dirait que tu cherches franchement les problèmes !! 😀
    C'est cool si tu as trouvé l'origine de ton problème, et que tu n'as plus mal nulle part !

    Avec le temps, je sais ce que mon corps supporte ou pas, et je suis surprise de voir comme avant je ne faisais pas gaffe aux réactions de mon corps selon mon alimentation. (surtout au niveau de la peau).

    Mélia

    J'aime

  14. Je ne pense pas être totalement intolérante au gluten dans le sens où je crois que si je ne courrais pas régulièrement comme je le fais, le gluten ne me poserait pas de soucis, c'est le cumul des deux (gluten/course à pieds) qui me pose problème selon moi donc si je résous le problème intestinal lié à la course, le psoas ne s'enflammera plus et je pourrais remanger du pain, j'ai bon espoir de trouver MA solution définitive un de ces 4 et de pouvoir retrouver mes tartines ;o))

    J'aime

  15. Arf, tu m'as poussé à la tentation, j'ai basculé hier dans le camp des Gluten Free pour tester. Et bien c'est fini pour moi. Sans saveur et mal au bide ce matin.

    Blague à part, je me rends compte de ma chance de n'avoir aucune intolérance alimentaire. Car renoncer au pain et à mon lait entier, confiture et beurre, fromage etc. Et bien, ca serait la fin.
    A coté de ca, je ne peux traverser un champ de graminées au mois de mai sans finir comme un lapin toxoplasmique, mais la je te rejoins, brulez moi ces cachets d'antihistaminiques inefficaces. Plutot moucher que de me faire abrutir par des cachetons.

    Dans tous les cas, ravi que tu ais trouvé une voie pour régler tes pépins physiques, en te souhaitant vite de pouvoir renouer avec tes petits plaisirs.

    J'aime

  16. hum, je pense que je vais bien finir par résoudre ce petit problème de gluten vs psoas, je suis sur une piste intéressante concernant la Proprioception…hoka et Proprioception qui laisse à désirer, tu me suis ? Un vrai feuilleton cette affaire de psoas dont je ne connaissais même pas l’existence il y a un an, bref …

    J'aime

  17. Après les pates, les pain, va falloir que tu te passes de tes Hoka ??
    Que de changements.
    Allez, si ca te permets de retrouver le reste, balances les chaussures par la fenetre. Et pas du coté rivière, hein, mais fais gaffe qu'il n'y ait pas un piéton dessousn c'est mastoc c'est truc là 😉

    Sinon, pour te rassurer, j'ai il y a six mois appris plein de trucs sur la foulée. Et en gros, des doulerus (TFL) que je trainais depuis des ans, et qui me pourrissait la vie à chaque choix de chaussures, pouvait etre éviter en modifiant ma posture et mes habitudes d'hydratation. Bref, je fais toujours attention aux chaussures: toujours les plus simples, le mieux est l'ennemi du bien) dans lesquelles je me sens bien, mais plus aucune alerte du coté du tendon.

    Tiens nous au courant, je connaissais pas non plus ce pénible.

    J'aime

  18. nan j'en suis pas encore là, et je n'ai pas encore fini de vous soûler avec mes hoka mais j'explore toutes les pistes pour régler définitivement ce problème….pour ce qui est de la simplicité de la chaussure je rêve de m'acheter des brooks Racer ST 5, on fait difficilement plus simple, mais je crains tout de même de ne pas avoir le niveau pour porter ça alors je me contente d'en rêver, bref…pour le changement de foulée j'ai pas mal travaillé la mienne et c'est génial au niveau des ressentis, moins de douleurs aussi quand on passe d'une foulée talonnante à une foulée médio-pieds et puis les exercices que je fais toutes les semaines aussi genre talons-fesses, jambes tendues etc, dynamisent bien ma foulée également, j'adore… (par contre PPG ou PPS? si tu as la réponse je suis preneuse)

    J'aime

  19. Les deux mon capitaine.
    PPS: spécifique (trop fort je suis 😉 ) à la course, top pour la foulée. C'est le must pour tavailler le dynamisme. J'en cale avant chaque sortie de travail sur piste (VMA ou allure) à la fin de l'échauffement. Faudrait en faire plus souvent, mais honnetement, c'est chiant et j'ai pas le temps. Mais si c'est ce que tu fais chaque semaine, c'est top.
    PPG: gainage et renforcement musculaire. Ca fait pas travailler ton dynamisme. Mais en renforcant la ceinture abdominale, ca permet de maintenir une bonne position du corps, donc aide à etre plus dynamique en évitant de s'écraser quand on court. On va pas dire que j'adore, mais ca je fais au moins 3 fois par semaine voir plus. Ca prends pas longtemps, disons 20mn avant d'aller à la douche plutot que de s'écrouler dans le canapé en rentrant du travail. Et ca fait un bien fou pour la course (et la silhouette).

    Après perso, à chaque fois que je cours, j'ai deux trois mantras que je me répète afin de bien positionner le corps (qui pour moi est plus important qu'une foulée médio ou talon). Comme dit Pete Jacobs, la foulée suit lorsque le corps est bien placé, c'est le dernier maillon de la chaine, pas celui qui devrait déterminer le reste.
    1- Se tenir droit, etre fier et regarder devant soi bien haut, genre limite tu toises les autres. Bon, c'est pas naturel, mais courir de manière fière te fait bomber le torse et te redresser, donc tout bon.
    2- Tombe vers l'avant (tout en restant droit). Je ne propulse pas ma jambe vers l'avant, je me rattrape avec elle. Du coup, ca évite de faire des grandes enjambées qui menent au blocage du genou au moment de l'impact. C'etait mon problème n°1 responsable de TFL, j'ai toujours je pense une foulée talon voir médio pied, mais plus de douleurs aux genoux.
    3- Prestissimo: outre le fait que ce terme m'a traumatisé durant mon apprentissage musicale, c'est aussi la clé pour avoir une pose de pied bien sous le corp et non devant.J'essaye de mentalement penser à un tempo de 180 (j'ai d'ailleurs un métronome sur mon téléphone que j'écoute avant de partir pour me remettre le rythme en tete), et j'essaye de bouger mes bras à cette cadence. Il parait que c'est l'oscillation des bras qui déterminerait la cadence des pieds. Donc, en footing, j'essaye de me forcer à osciller les bras le plus possible. Je ne pense pas avoir une cadence énorme, mais j'ai bien l'impression que je cours de manière plus légère (et plus agréable) quand je le fais. APrès quand tu cours plus vite, difficile de controler, et la cadence augmente naturellement de toute facon.

    Bigre, c'est plus un commentaire, c'est un article dans l'article, désolé pour le pavé 😉
    Conclusion: peu importe les chaussures, avec une bonne position/foulée, on devrait etre capable de courir avec à peu près n'importe quoi si c'est pas trop mal concu (à part les sabots peut etre, et encore).

    J'aime

  20. Merci pour cet échange et ce dernier commentaire, très instructif, que je vais lire et relire à tête reposée ;o))
    Pour ta dernière phrase; je suis un peu d'accord avec toi mais j’émets tout de même une objection car si effectivement en théorie je devrais pouvoir courir avec à peu près n'importe quoi il aurait tout de même fallu pour cela que je commence la course à pieds un peu plus jeune , là je démarre avec des « défauts » de posture bien prononcés certainement alors bon, mon corps proteste un peu si je ne lui fiche pas de l'amorti hors norme sous la semelle et l'énergie qu'il me faudrait pour changer les choses de manière naturelle,hélas, je ne l'ai pas encore trouvé (je ne peux pas être partout )
    Mais je vais quand même méditer là dessus…

    J'aime

  21. Donc voila la recette, il ne faut rien enlever au rajouter, parce que ça change tout (ça ne lève pas, c'est trop compacte ou au contraire trop farineux) :

    250g de farine de riz (paquet achetée à carrefour à 1,50e le kilo)
    100g de farine de sarrasin (paquet achetée à carrefour à 1,50e le kilo )
    100g de fécule de mais spécial sans gluten (paquet achetée à carrefour à 3,50e le kilo)
    (celui ci : http://courses.carrefour.fr/drive/tous-les-rayons/preparation-pour-pain-special-et-patisserie-sans-gluten/PID1/154032/607263
    2 cuillère à soupe d'arrow roots (en magasin bio 3e les 250g)
    2 cuillère à café d'huile d'olive
    1 cuillère à soupe de sucre
    1 cuillère à soupe de sel
    1 cuillère à soupe de citron
    2 cuillère à café de levure boulangère
    450 ml d'eau tiède

    Mélanger dans un petit bol la levure + le sucre et 50ml d'eau tiède (prélevée sur les 450ml) et laisser pousser 1/4 d'heure près d'une source de chaleur. Le mélange va mousser et doubler de volume.

    Dans un saladier mélanger les ingrédients secs : farine de riz, sarrasin, fécule de mais, arrow roots et sel.
    Ajouter les ingrédients humides : huile, citron, mélange levure levée et eau.
    Bien mélanger (la texture ressemble a celle d'une pâte à gâteau bien plus liquide que celle d'une pâte à pain, c'est normal)
    Mettre à lever près d'une source de chaleur durant 40mins avec un torchon pour couvrir.
    Faire retomber la pâte en mélangeant à nouveau puis verser sans un moule à cake huilé.
    Remettre à lever durant 50 mins près d'une source de chaleur.
    Enfourner à four chaud avec un ramequin d'eau pour créer de la vapeur, à 200° durant 50 mins.
    Démouler tout de suite et laisser refroidir sur une grille.

    Variante : pour une texture moelleuse un peu briochée remplacer les 100g de farine de sarrasin par 50g de farine de sarrasin et 50g de farine d'amarante.

    J'aime

  22. Super!!! Merci c'est cool en plus j'ai tout sous la main sauf l'arrow roots que je viens de finir et que je trouverais demain matin au magasin bio…je sais donc ce que je ferais demain après midi, je t'en donnerais des nouvelles ;o))
    Pour les tartinades d'algues ou de purée de cacahuète, voir les deux ensemble, le pain me manque un peu alors si je trouve un bon compromis je serais bien heureuse ;o))

    J'aime

  23. Je reviens sur ta recette pour donner mon verdict:pas mal du tout!!!! à améliorer la prochaine fois avec une meilleure levure que celle qui dormait dans mon placard et je pense alors que ce sera parfait…quoi qu'il soit ce soir je vais pouvoir remanger mes petites tartines de tartare d'algues et ça, ça n'a pas de prix alors encore merci…si tu repasses sur ce billet j'aimerais que tu me confirmes que la levure dont il est question dans ta recette est bien de la levure déshydratée?

    J'aime

  24. Merci pour ce complément d'info, j'e n'ai plus qu'à racheter de la levure (la mienne était un peu vieille vu que je ne me sers que de mon levain maison pour le pain de coach-chéri)

    J'aime

  25. Voici à peu près 1,5 ans que j'ai réduit considérablement ma Conso en gluten: plus de migraines, plus trop de douleurs abdos… Meilleure forme physique et psychique… Et oui, j'avais du mal à y croire mais le gluten me pourrissait la vie. Je continue occasionnellement à m'en délecter, mais au moins je sais à quoi m'attendre! Pécher mignon quand tu nous tiens! Bel article Coco!

    J'aime

  26. merci….ici c'est depuis la fin de l'été que je me passe du gluten, c'est assez simple vu notre alimentation, les pâtes et la semoule sont désormais riz-maîs et on s'y fait très vite, pour les desserts je ne faisais de toute façon plus de gâteaux à la farine de blé donc pas de changement de ce coté là, il n'y a que pour le pain que le problème se posait à moi et je dois dire que ta recette me change un peu la vie, j'ai fais ma deuxième fournée hier avec de la levure toute neuve, ce pain est juste une tuerie ;o))

    J'aime

  27. et voilà que je perds la boule ou que je réponds trop vite et trop tôt le matin, je vois « runneuse » et hop j'y associe « grignoteuse »…donc très chère Laurence je t'adresse toute mes excuses et te remercie d'être passé sur mon blog pour me laisser un com' ….ceci dit, je veux bien des nouvelles du pain que tu as fais hier et qui était très beau ;o))

    J'aime

  28. Alors moi j’ai une petite question par rapport au gluten. Ma copine s’est arrêtée d’en manger (car intolérante). Mais maintenant j’ai l’impression que si elle en mange un peu, la douleur est X 1000. Est-ce que c’est vraiment bien de s’arrêter complètement d’en manger ? Ou est-ce qu’il faut simplement réduire ? Je suis inscrit aux 20Km de Paris en octobre, et j’aimerai bien savoir comment adapter mon alimentation !

    Merci.
    Léo R.

    J'aime

    1. Comme pour tout aliment auquel on est intolérant ou allergique, lorsque on le supprime de son alimentation, en reprendre même juste un petit peu n’est pas une bonne idée car effectivement les dégâts sont alors bien pires.
      C’est un peu difficile de te dire que manger pour ton 20km de Paris, comme ça sans te connaitre ni savoir quelles sont tes habitudes alimentaires, d’autant que je ne suis ni médecin ni nutritionniste, ceci dit j’imagine que tu connais les bases….Je dirais pour tenter de t’aider un peu que ça se travaille en amont, qu’il ne sert à rien de tout chambouler 3 jours avant si on n’a pas fait le nécessaire dans les mois précédents l’épreuve et je dirais que manger sainement toute l’année à fortiori lorsque l’on fait du sport, c’est vital…mais pour répondre un peu plus précisément à ta question et à ma façon je te dirais: pas d’alcool, pas d’aliment raffinés, des repas vitaminés et protéinés, des légumes et des fruits à volonté..et de l’eau à profusion…Chez nous lorsque l’entrainement s’intensifie et comme nous sommes végétaliens (de longue date) et que personnellement je ne consomme plus de gluten, nous veillons à cuisiner des plat à base de haricots ou de lentilles ou bien des pâtes de mais ou bien encore des patates douces, tout ça avec des légumes bien sûr…je fais aussi du pain gluten free aux farines de riz et de sarrasin et aux amandes ;o))
      Merci pour l’intérêt que tu portes à mon blog et bienvenue ici …

      J'aime

      1. Merci beaucoup pour tes conseils ! Je vais essayer de consulter dans les semaines qui viennent un nutritionniste, et je te reviendrai avec ce qu’il m’a dit. Bonne continuation sur ton blog ! Léo.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s