T’attends quoi pour t’y mettre?

Hey, toi là-bas…

oui, toi…

Bien assis derrière ton écran…

Tu lis des blogs de courses, tu traînes sur les réseaux sociaux en  applaudissant virtuellement les performances des autres…tu distribues les encouragements à chaque morning run annoncé, tu retweete les CR de course, tu partages sur FB les sorties des autres…tu te rêves en compétiteur d’un 1er 5km, d’un semi ou d’un ultra…mais tu n’arrives pas à sauter le pas…pourtant tu as tout ce qu’il faut et même le superflu, le short, la garmin qui va bien, le t.shirt technique, la paire de running et .. tes 2 jambes…que te faut-il de plus? 

Tu ne deviendra jamais champion du monde du marathon et alors? tu as peur d’être ridicule? personnellement je n’ai jamais vu de coureur ridicule… tu as peur de faire un chrono misérable? un chrono, c’est un chrono, finir une course est une chose merveilleuse, tous les coureurs réguliers s’accorderont pour dire ça, d’ailleurs à ce propos, j’ai parfois le sentiment que peu se souviennent combien prendre le départ de sa 1ère course est encore plus sublime, une 1ère course officielle (ou une première longueur de course validée) c’est donc deux bonheur pour le prix d’un…

Tu as peur de la distance? commences par du court, courir un 5km est à la portée d’à peu près tout le monde, pour peu qu’on le décide fermement et qu’on s’y tienne…si  pour des raisons diverses et variées tu estimes que ta 1ère course se doit d’être un semi ou rien alors raison de plus pour commencer à t’entraîner dès aujourd’hui, méthodiquement et sérieusement…

La vraie performance, le vrai courage, ça n’est pas de faire un temps sur une course officielle mais bel et bien de prendre la décision de s’entraîner en vue d’accrocher un dossard sur son t.shirt et de s’y tenir et de faire de son mieux…

Ensuite il faut avoir le cran de s’auto-évaluer et accepter sa propre aptitude à courir plus ou moins vite et/ou plus ou moins longtemps…accepter aussi que, peut être, en fonction de sa catégorie d’âge ou bien en fonction d’autres paramètres plus ou moins agréables, la marge de progression potentielle ne sera pas forcement  aussi spectaculaire qu’on aurait pu l’espérer…

Accepter de se dépouiller de certaines prétentions irréalistes, accepter son niveau et œuvrer pour l’améliorer ou le maintenir, accepter que courir peut parfois faire mal sans que ce ne soit une affaire d’état, accepter qu’il n’est pas nécessairement obligatoire de porter la tenue de runner comme un dieu pour s’aligner sur une compétition …voilà un petit débroussaillage mental en guise de coup de pieds aux fesses …

T’attends quoi pour t’y mettre? 

NDLR: Ce billet m’a été fortement inspiré par un tweet  matinal du jour…mais pas que…

 

 

Publicités

21 commentaires sur « T’attends quoi pour t’y mettre? »

  1. quel tweet quel tweet ? je veux tout savoir :p

    c’est marrant car ton article tombe pile au moment où je viens de lire des commentaires mécontents de mon article sur les courses féminines (qui a été cité sur un autre blog qui ne partage pas mon avis à 100%).
    les commentaires disant que je rabaisse les femmes et que je ne comprends pas que oui certaines ne sont pas à l’aise avec leur chrono et du coup veulent courir entre filles pour un niveau plus homogène…
    Mais en fait, pour moi, c’est déjà tellement bien de finir une course, tellement un exploit en soi (on a tendance à l’oublier parmi tous les ultra marathoniens de twitter, mais il suffit de regarder son voisin), que je ne comprends pas comment on peut avoir honte de son chrono. Arriver dernier est loin d’être une honte. On court, on franchit une ligne d’arrivée, bref on est déjà un héro rien que pour ça !
    Tout ça pour dire que je suis d’accord avec toi, donc ! 🙂

    J'aime

    1. il s’agissait d’un gentil twitto que je ne croise quasiment que de bon matin, il a lu cet article et l’a aimé…mais je ne dirais pas qui est ce pour ne pas le gêner ;o))

      je crois, au risque de me répéter, que c’est la société d’aujourd’hui qui veut ça, maintenant il faut être beau, riche, intelligent et surtout le plus fort, perso je ne suis rien de tout ça mais ça me va quand même et surtout ça ne m’empêche pas d’agir, mais je suis certainement d’une autre époque ;o))

      je reste libre et je fais ce qu’il me plait même si mon niveau est modeste …

      J'aime

      1. Ben je ne suis pas d’une autre époque, me semble-t-il et pourtant je suis consciente que ne peut ni tout être, ni tout avoir.
        d’ailleurs et heureusement la richesse ne passe pas que par l’argent mais je ne t’apprends rien :p
        Je cours un petit peu après mon chrono perso, mais rien à voir avec une quelconque envie de surpasser des inconnus (ou des connus). Ton niveau reste modeste parce que tu es une coureuse amateur et puis c’est tout ! de toute façon on court pas pour gagner la course, donc à partir de là…

        J'aime

        1. je suis bien d’accord avec toi mais c’est loin d’être évident pour tout le monde, on n’a pas tous une méga dose de confiance en soi pour nous pousser à faire des trucs un peu improbables, c’est pour ceux là que j’ai écrit ce petit billet de rien du tout, ça me fait de la peine parfois de voir que certains/certaines aimeraient bien se lancer mais n’ose pas, donc voilà quoi, si j’arrive à en décider un ou deux ça m’ira bien ;o))

          J'aime

    1. merci marie..
      ah bah sympa les copains, fiches leur une mandale de ma part nanmého!!! …perso on ne me le dirait pas 2 fois, d’ailleurs ceux qui se sont essayé à ce genre de remarques lors de « mes débuts » de compétitrice, je ne les vois plus, eux aussi, depuis, doivent bouder tout habillés en survêtement, une bière à la main, assis dans leur beau canapé…
      bien sur que tu vas arriver au bout de ton marathon et avec le sourire en plus ;o))

      J'aime

  2. Il tombe à pic ce billet!
    Moi qui parlait justement avec notre daddy préféré de ma marge de progression ^^
    Je me rends compte que j’ai couru un semi… 21 km quoi! Et qu’en plus j’ai pris mon pied!
    J’ai toujours tendance à me sentir nulle à côté des nombreux autres coureurs en oubliant que je pars de loin déjà…
    Merci coco !

    J'aime

    1. Merci…
      Oui, tu as raison, « la conne d’un autre » c’est exactement ça et je dois l’être plus souvent qu’à mon tour pour pas mal de gens…mais je m’en moque et je continue ma route ;o))

      J'aime

    1. merci…disons qu’il y avait plusieurs twittos dans ma ligne de mire au moment où j’ai écris ce billet mais même sous la torture je ne balance pas ahahaha!!! hum, je reprend le titre du billet et je te dis: ben t’attends quoi? le déluge?

      J'aime

  3. Je pense que depuis que je suis sur Twitter et que je regarde quotidiennement les exploits des autres runners ma vision de la course à pied a changé…
    Ma 1ère course… Ahhhhh… Un 7km en mars à Bordeaux pour l’inauguration du nouveau pont… Quelle fierté de l’avoir finie en 55min et d’avoir un tee-shirt technique taille homme! Et j’ai encore des étoiles dans les yeux de mon 1er semi toujours à Bordeaux!
    J’aime ce genre de discours qui me rappelles que même sans avoir fait de marathon, même en courant à 10km/h, même en ne faisant pas partie d’une « crew » machin-truc hében je ne suis pas ridicule!

    Et maintenant il faut que je trouve à changer mon login wordpress…
    Sam o’ripile 😀

    J'aime

    1. Merci de ton commentaire et bienvenue sur mon blog , tu as bien fait de signer à la fin, je serais encore à me demander de qui ça vient ? ça peut me faire la journée ce genre d’interrogation ;o)) je paries que wordpress va entrer en résistance contre ton changement de login, il n’aime pas trop les chambardements ce bougre ;o))
      Pour en revenir au billet, il y a effectivement plusieurs façons d’aborder la course à pieds, version cool ou version j’me la pète, chacun fait comme il le sent mais je vois trop de gens qui n’osent pas partager leur sorties, ou pire encore les résultats de leur compétition,c’est dommage..et ça me chagrine ;o))

      J'aime

  4. J’ai la même curiosité que Greencoquelicot, sauf que moi je suis allé fouillé ton compte tweeter!!!! 😛
    Un bel article qui résume très bien l’état d’esprit a adopter devant une nouvelle épreuve. Je trouve que ça va aussi bien a quelqu’un qui veut s’y mettre qu’à quelqu’un qui court déjà des 10km et des semis et qui hesite a se lancer sur marathon!!!! Ou plus d’ailleurs 🙂

    J'aime

    1. rhoooo!!! et donc? tu as trouvé l’info qui va bien?
      merci de ce retour en tout cas..j’aime bien lancer des petits pavés dans la mare au canards en gribouillant ce genre de trucs, ça m’évite de trop rouspéter sur twitter et je fais un tir groupé par la même occasion puisque plusieurs personnes se sont sentis concernés par ce que j’ai « écrit »

      J'aime

      1. Je pense que oui. 1 personne sûr et 1 autre possible. .. 🙂
        Par contre tu parles de rouspéter sur Twitter mais ton article ne ressemble pas vraiment a du rouspetage … ou alors faut vraiment être mal luné!! 🙂

        J'aime

        1. un vrai détective!!! nan, sur le blog ce n’est pas du « rouspétage » mais sur twitter des fois j’ai un peu envie d’en secouer quelques uns mais bon je reste tranquille pour ne pas trop les brusquer ni les blesser et je finis par « écrire » ici ;o))

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s