S’étirer,ou pas? et quand? La question qui fâche….

« S’étirer, ou pas? « 

Voilà bien une question qui divise la communauté des runners…

Certains  y répondent d’un ton péremptoire en pensant juste détenir la vérité absolue, d’autres te font des exposés, parfois très bons d’ailleurs, sur leur blog pour te prouver la véracité de leur propos, moi je me contenterais de te faire part de ma petite expérience sur le sujet non sans avoir cité au préalable, le Mahatma Gandhi : 

« Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n’est pas impossible que tout le monde ait tort. »

Tout d’abord commençons par les étirements classiques; ceux que nous sommes censés faire après une sortie … à ce propos d’ailleurs, certains les font avant, personnellement je n’en vois pas l’utilité puisqu’il s’agit là, selon moi, d’étirer muscles et tendons qui ont été « tassés » par l’exercice…si je ne les fais pas, ce qui ne m’arrive jamais après un entrainement mais quasi tout le temps après une compétition officielle, je ressens immanquablement dans les heures qui viennent, des courbatures et des sensations de jambes lourdes.

Voici ci-dessous une petite vidéo qui te proposera des idées d’étirement…

Ça ne prend que quelques minutes pour les effectuer et ça pourrait bien t’éviter des tracas par la suite… le meilleur moyen d’en être convaincue, c’est encore d’essayer: 

Ensuite il y a les étirements plus « curatifs » ceux qu’il est bon de savoir dénicher lorsque surviennent les bobos du runner, comme celui là par exemple qui m’a été d’un grand secours lors de ma fasciite plantaire…ou bien encore cet étirement là avec lequel j’ai pu agir sur une vilaine douleur de la hanche, l’été dernier…

Et puis il y a les petits exercices à faire régulièrement comme par exemple faire rouler une balle de tennis sous son pied ou bien tenter de ramasser une serviette avec ses orteils, autant de petits exercices, simples, ludiques et qui ne prennent que quelques minutes par jour mais qui peuvent  t’éviter bien des malheurs de runners comme les tendinites d’Achille ou autre genou qui grince…

Tout ça pour te dire que s’étirer, d’une manière ou d’une autre, peut éviter ou guérir certaines pathologies liés à la pratique de la course à pied…tu trouveras plein d’idées d’exercices ou d’étirement sur le net ou dans la presse spécialisée, il te suffit juste d’y penser…

Pour conclure, en dehors de ceux que je pratique habituellement après chaque sorties, les étirements « curatifs » constituent mon premier réflexe lorsque survient une douleur ou une gène inhabituelle et qui tend à s’installer et ils sont devenus, au fil du temps, comme une petite trousse d’urgence personnelle que je dégaine, à chaque petit ou grand bobo lié au running…

Se blesser en courant n’étant pas une fatalité…à bon entendeur…

Publicités

28 commentaires sur « S’étirer,ou pas? et quand? La question qui fâche…. »

  1. au tout début, je m’étirais à chaque fois. Puis, sur le blog, j’avais posé la question à d’autres quand au réel intérêt de la chose, et j’ai testé la semaine suivante d’arrêter de m’étirer, … et bah depuis je ne me suis plus étirée une seule fois ! Et comme je n’ai ni douleurs, ni blessure quand je cours ou après, je continue comme ça !

    J'aime

    1. oui c’est pour ça que je précise bien que la question divise et puis on est tous différent alors si ça te va bien comme ça, ben faut continuer à ne pas t’étirer en effet…mais bon quand je vois le nombre de gens blessés sur ma TL qui du coup ne courent plus pour cause de tendon d’Achille en vrac ou autre, je pense que certaines personnes devraient tout de même essayer, surtout quand le kilométrage augmente par exemple ;o))

      J'aime

  2. Hello Coco.
    Aucun étirement pour ma part depuis…presque 20 ans !
    J’ai arrêté avec le foot où je trouvais qu’on nous faisait faire des étirements trop violents et notamment en échauffement. L’étirement n’est pas un geste anodin, que tout le monde exécute forcément bien. J’ajoute que si la question des étirements divise, celle du bienfait des étirements avant de fournir un effort divise moins chez les kinés et autres médecins qui estiment aujourd’hui ça inutile, dangereux et parfois contradictoire avec ce qui est demandé au muscle. (il y a peut-être des cas particuliers, c’est possible)
    La logique c’est échauffement, montée en puissance, effort puis étirements.
    Je ne suis pas un adepte des étirements mais c’est personnel. J’ai quelqu’un dans mon entourage qui a des antécédents physiques l’obligeant à s’en farcir pendant 1h30 après l’effort.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis tout à fait d’accord avec toi; l’étirement n’est pas un geste anodin et je suis tout à fait d’accord aussi avec le fait que les pratiquer avant l’effort c’est plutôt inutile et dangereux, ceci dit, ceux que j’évoque dans mon billet sont des petits étirements gentillets qui ne font pas prendre trop de risque si on les fait doucement et après la sortie… à moins de faire ça comme une brute, il n’y a quasi pas de risque…Je crois que tout est question de dosage et de bon sens, si l’on n’a mal nulle part, comme mélia par exemple, ou comme toi, inutile de s’embêter avec ça en effet mais lorsque on démarre un peu tard la course à pieds et que le kilométrage augmente, ça peut être plus efficace que de se mettre au repos pendant des mois et puis de ne pas comprendre ensuite pourquoi la reprise est si difficile…disons que c’est ma médecine douce personnelle qui me permet de pratiquer le running sans être obligée de faire des pauses ;o))

      J'aime

  3. Arg je dois avouer que je fais l’impasse sur les étirements…. Je ne prends pas le temps après je n’ai jamais vraiment de courbatures mais à chaque fois on me dit « et tes étirements…. »
    Un jour je m’y mettrais!!!!!

    J'aime

  4. Depuis qu’un vendeur de basket m’a vendu une certaine paire de chaussures que j’ai porté 3 fois j’ai une patte d’oie qui me turlupine. Depuis étirements systématique et tout va bien quelques minutes suffisent plutôt quelques heures après voir le lendemain après une épreuve longue distance pour travailler sur muscles reposé.

    J'aime

    1. ah ça ! les changements de chaussures de running c’est un vaste sujet qui divise également, merci pour cette idée de billet…merci aussi pour ton témoignage, je commençais à me sentir bien seule avec mes étirements improbables ahahaha!!!

      Aimé par 1 personne

  5. Effectivement, il y a débat.
    J’ai fait des étirements après mes sorties pendant deux ans. Puis j’ai lu à plusieurs reprises que dans le meilleur des cas ça ne servait pas à grand chose et que dans le pire des cas ça pouvait être contreproductif d’étirer un muscle déjà traumatisé par la sortie. Donc j’ai arrêté les étirements après les sorties il y a deux ans environ.
    Je ne m’en porte pas plus mal pour que ce qui est des courbatures et autres.
    Par contre d’une manière générale je trouve que j’ai perdu en souplesse.
    Je pense que je vais reprendre les étirements mais indépendamment des sorties course à pied. Juste des sessions d’assouplissement programmées dans la semaine.

    J'aime

    1. oui ça peut être une bonne idée aussi de s’étirer entre deux sorties par exemple mais c’est pas trop pour moi, dans le bateau c’est pas très simple de s’étirer, c’est plus pratique après une sortie avant de rentrer à bord, du moins dans mon cas personnel, il n’y a que les petits exercices relatifs au pied que je peux faire à l’intérieur ;o))

      Aimé par 1 personne

  6. Je m’étire après chaque entrainement également mais je ne fais pas de petits exercices comme le roulement de la balle de tennis sous le pied. Et pourtant j’imagine déjà tout le bien qu’il présente!

    J'aime

  7. Perso, pas d’étirements avant, et presque toujours après (sauf grosse séance qui pique, car la ca fait trop mal). Je suis du clan de ceux qui, s’ils n’en font pas souffre le lendemain. Par contre, si j’en fait, j’ai oublié deux heures après que j’ai couru. De plus, c’est 5 minutes grand max donc des étirements légers. Ca permet aussi de souffler, de s’assoir avant de repartir vers d’autres activités stressantes. Plus que la séance, c’est ce moment d’étirement le break le plus zen de ma journée de boulot.
    Et comme le dit runner alpha, les etirements aide pour la souplesse. Comme certaines pathologies sont liés à des problèmes de souplesse, je les évites depuis que je m’étire donc je continue. Après si on est souple naturellement, c’est sur que c’est mieux (et que je vous hais 😉 ) et que l’on peut s’en passer.

    J'aime

    1. Chouette,un autre avis, qui plus est prouvant que je ne dis pas que des bêtises, les avis divergent bien au sujet des étirements…ceci dit ici j’en fais SURTOUT en cas de grosse séance qui pique par contre je n’ai jamais regardé le temps que ça me prend mais je ne pense pas que ça me prenne 5mn, je dirais 3′ tout au plus, le minimum syndical quoi…ceci dit je suis naturellement plutôt souple même si je le suis moins qu’avant bien sûr…et mon problème de cheville récurrent vient du fait que j’ai les chevilles hyper-laxes (ortho?), l’ostéo m’a dit en rigolant qu’elle pourrait presque faire faire un tour sur eux même à mes pieds, c’est te dire….

      J'aime

      1. Etrange, il est justement a peu près consensuel (enfin je croyais) que les étirements étaient à éviter après de la grosse séance qui pique, justement pour ne pas aggraver les micro -lésions dues à la séance. Perso, je les fais à froid lors de ces séances, c’est à dire après la douche, mais vraiment mollo.
        Sinon, l’eau froide sur les jambes est souverain pour moi. Je prends ma douche, et les deux dernières minutes, c’est eau la plus froide possible sur les mollets et genoux. Ca picote, mais ca te refait des jambes neuves (pour la suite de la journée de boulot hein, pas pour repartir sur marathon 😉 ).
        Pour la souplesse, mon medecin m’avait dit qu’une partie de mes douleurs de ligament provenait d’un manque de souplesse général, c’est pour ca qu’il m’avait encouragé à pratiquer régulièrement certains étirements, même hors séance dès que je sens que ca tire.

        J'aime

        1. c’est bien possible, en fait je n’en sais fichtre rien, tout ce que je sais c’est que pour moi, plus ça pique, plus j’ai besoin de m’étirer…après faut remettre les choses à leur place, je ne m’entraîne pas sur piste et vu mon niveau même si parfois ça pique ça reste du run de mémé qui fait son morning run journalier entre deux champs de vigne ahahah…pour la souplesse je pense que ton doc à bien raison quand on est souple comme un verre de lampe il vaut mieux assouplir par des étirements en effet et pour les vétérans dont je fais partie c’est pas du luxe non plus de parce que quand on vieillit la souplesse n’est plus tout à fait ce qu’elle était…

          J'aime

  8. Intéressent l’article et les commentaires : pour la part si j’etire pas c’est la catastrophe pour les 3jours à venir avec tendinite d’Achille clairement.
    Mon foam roller va dans ce sens : je roule 3 fois par jour…

    J'aime

    1. merci ;o))
      hum, j’avais vu ton « truc » sur ton fil twitter et il est prévu que je me penche un peu sur la question pour approfondir le sujet, ça pourrait être utile en effet quand je vois l’effet que me procure rien que de la petite balle de golf que je roule sous mon pied quelques secondes par jour ;o))
      ouaip j’aime bien aussi les commentaires qu’on me laisse sur ce blog, ça aide bien parfois ….

      Aimé par 1 personne

  9. Perso, je m’étire à chaque fois, le matin également… Plutôt pour le côté agréable de l’étirement que pour la différence que cela fait (je ne vois pas la différence entre avec et sans). En revanche, le massage avec le stick massage fait une belle différence!

    J'aime

    1. merci pour ton commentaire et bienvenue sur mon blog…je ne sais pas du tout ce qu’est le stick massage, je parierais pour un truc genre un Roll On au huiles essentielles, j’ai bon?
      je vais aller visiter ton blog ;o))

      J'aime

    1. c’est surtout que ça peut éviter certaines blessures ou les « guérir » en cas de soucis…mais je dirais que c’est un peu comme tout si tu ne le sens pas et que ça ne te correspond pas alors il vaut mieux s’abstenir ;o))

      J'aime

  10. Je m’étire vraiment très rapidement après chaque séance (comme toi ça ne doit pas durer plus de 5mn, voire 3…) pour la souplesse mais aussi pour éviter d’avoir les muscles trop tendues. J’aime pouvoir toucher mes pieds en me baissant 🙂 . Après une course ou une sortie longue qui m’a mis les jambes à plats, je ne m’étire pas car je sens que ça me fait plus de mal que de bien.
    Après parfois je m’étire comme ça, même si je n’ai pas couru avant, car j’ai lu que c’était bon pour les muscles, et c’est relativement agréable, assez zen comme moment.
    Voilà en fait je trouve que c’est agréable de s’étirer, surtout après avoir fait un effort (modéré), j’adore la sensation dans mes muscles, donc bon je le fais. Si ça peut aider mes genoux en plus, ce n’est que du bonus ! 😉

    J'aime

    1. comme quoi on à tous des sensations différentes, merci d’avoir donné ton avis ma belle…c’est rigolo parce que personne ne parle d’étirement PENDANT la course et pourtant sur des sorties bien longues par exemple, il m’est arrivé quelques fois de stopper ma course et de ne pouvoir repartir qu’à la condition que je m’étire un peu…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s