Manger sainement et se régaler quand même c’est possible…et nécessaire…

Manger sain lorsque l’on a 30 ans, un travail chronophage, une vie de famille et des entraînements à caser au milieu de tout ça, c’est un peu, comment dire? hasardeux?

je sais bien que ça n’est pas toujours évident de remettre en cause sa manière de se nourrir et donc de cuisiner et de faire ses courses, si tu rajoutes à ça le sacro-saint déjeuner dominical chez belle maman et/ou les soirées au resto avec les copains auxquelles tu n’as pas (à juste titre) envie de te dérober, ton équilibre alimentaire laisse donc un peu à désirer et t’occasionne potentiellement  des soucis articulaires et/ou tendineux/et/ou musculaires…

Alors comment faire? changer tout d’un coup n’est pas la solution universelle… ça peut même être contre-productif et si ça a bien fonctionné pour moi il y a quelques années, je peux admettre néanmoins que ce ne soit pas forcement une évidence pour tout le monde.

Tu commences à me connaitre, je ne vais pas te faire ici un exposé de diététique car j’en serais bien incapable… alors installes toi donc dans ma cuisine, je vais te faire un bon thé, il faut qu’on cause …

Commençons donc par ce qui me semble le plus urgent…le reste suivra…

On vire le beurre et toutes les huiles raffinées :

On se nourrit de bon gras en équilibrant son ratio Oméga 3/ Omega 6 au passage…huile d’olive bio pour la cuisson, huile de colza bio pour les crudités journalières, on ajoute des petits gadgets, dans sa salade, au choix: noix de Grenoble, amandes, noisettes, graines de tournesol, crues ou torréfiées quelques secondes à sec et on tartine son pain avec des purées d’oléagineux, cacahuète, amande, noisette, cajou, etc, en vérifiant qu’elle sont bien 100% graines, sans ajout d’aucune sorte et bio, ça va de soi…Ainsi on protège son système cardio-vasculaire, ce qui n’est pas du luxe pour les runners…

On vire aussi le sucre raffiné

Si il n’y avait qu’une chose à bannir totalement et inconditionnellement de son alimentation c’est bien le sucre blanc, la liste de ses effets nocifs sur la santé est tellement longue que je t’en ferais grâce ici. On le remplace par du sucre intégral (qui n’a rien à voir avec la cassonade) nom de code RAPADURA ou MUSCOVADO, ça se trouve sans  problème au magasin bio, c’est bourré d’oligo-élément et son petit gout de réglisse est délicieux…si tu aime le gout réglisse tu peux aussi sucrer tes laitages (par exemple) avec de la mélasse, plus forte en gout et moins édulcorante, la mélasse est le résidu du raffinage de la canne à sucre et est riche en vitamine B et en minéraux (calcium, magnésium, fer, potassium)…personnellement je l’utilise pour me faire un  thé du soleil qui m’a souvent sauvé la mise lors de mes sorties longues, je l’utilise beaucoup en tartine également, pour napper un beurre du cacahuète par exemple …plus de crise d’hypoglycémie, une énergie constante sans coup de pompe, voilà quelques-uns des bénéfices auxquels tu peux t’attendre en éliminant ce poison, qu’est le sucre blanc,  de ton alimentation…

On intègre du cru à sa diète

Alors là tu te débrouilles comme tu veux mais tu m’intègre des crudité à ton alimentation journalière et tu verras que tu te sentira mieux…betteraves crues, carottes, choux blanc ou rouge, fenouil, salade en tout genre, si ça t’angoisse parce que tu trouves ça froid et triste tu customises le tout avec de petits gadgets, graines de tournesol, graines germées (oups, pardon fire rasta, je viens de dire un gros mot, c’est mal…), poudre de zeste séché d’agrumes (facile et ludique à faire avec des oranges bio en hiver par exemple) …une bonne hygiène de vie passant obligatoirement par ce chemin là, tu ne peux pas y couper si tu veux vivre en pleine santé…tu trouves que ça prend trop de temps d’éplucher et de râper ses légumes…mais c’est du temps de gagné sur les consultations médicales à venir…

On adopte à vie le curcuma et le gingembre frais

Grâce à leur pouvoir anti-inflammatoire, un centimètre de l’un et de l’autre, que l’on épluche, que l’on émince et que l’on intègre à ses plats de façon journalière nous dispenserons, immanquablement de douleurs diverses et variés liés à l’arthrose,aux rhumatismes etc…il faut par contre veiller à ce que le curcuma soit mêlé à de l’huile et à du poivre pour libérer au mieux sa curcumine et le rendre ainsi plus efficace…ça ne coûte rien, c’est un réflexe à prendre en cuisine et un nouveau gout à adopter…mais au final c’est bien meilleur que l’ibuprofène…

Et au resto ou chez belle maman? 

Alors là c’est à toi de voir et de t’organiser…de faire des compromis, ou pas, de faire tes choix et de les assumer…au restaurant il te sera facile de choisir un plat plus « sain » qu’un autre (les libanais, les asiatiques et les italiens te faciliteront grandement la tache), chez belle maman ce sera peut être plus délicat de respecter tes nouvelles résolutions mais pas impossible, un peu plus de légumes, un peu moins de viande, doucement sur le dessert, un dimanche après l’autre tu respectes un peu plus tes bonnes résolutions…jusqu’à ce qu’un jour belle maman te dise « je sais que tu ne manges plus de gâteau…j’ai fais une salade de fruits frais rien que pour toi… » 

A Valpareiso…

Publicités

45 commentaires sur « Manger sainement et se régaler quand même c’est possible…et nécessaire… »

  1. Dans l’ensemble, je suis plutôt d’accord, je rajouterai d’utiliser différentes farines pour cuisiner, il y en tellement,on ne peut que trouver son bonheur !

    Par contre, supprimer le beurre, mais ça va pas non ? Moi je ne peux pas vivre sans beurre demi seul ! 😉

    J'aime

    1. La farine je n’en ai pas parlé volontairement, ça mériterais d’ailleurs un billet plein et entier, j’ai simplifié…pour le beurre rien ne t’empêche de faire le choix d’en consommer en effet…mais si on s’en tient à l’aspect santé uniquement et compte tenu des conditions d’élevage bovins de notre époque on ne peut pas nier que le beurre de nos jours est plutôt néfaste pour nos artères…

      J'aime

        1. hum, soyons clair, le but de ce billet n’est pas de culpabiliser les gens, chacun mange ce qu’il veut, tartine de beurre ou pas…en fait c’était plutôt une réponse à une question posée sur twitter du style « par quoi commencer? » pour manger plus sain, ce billet est donc ma réponse à cette question…une fois passée la quarantaine une tartine de beurre par ci par là ça n’est plus anodin et je dois être la seule dans mon entourage à presque 50 ans à n’avoir ni cholestérol, ni diabète, ceci explique clairement cela…

          J'aime

          1. oui, oui j’avais bien le but, t’inquiètes 🙂 Mais je pense que quand on a une alimentation équilibrée, on peut s’autoriser plus facilement des « écarts » sans que ça ai une incidence sur notre santé.

            J'aime

            1. hum pour moi les écarts ne sont pas franchement une option mais là tu as affaire à une vraie psycho-rigide de l’engagement donc ne compte pas sur moi pour valider tes propos….hum, je blague bien sûr…un peu…mais pas trop non plus, faut pas pousser mémé, je reste moi même: 100% pure huile végétale ;o))

              J'aime

  2. Merci pour tous ces bons conseils. Comme Melia, j’aime mon beurre le matin au petit dej ( c’est le seul moment ou j’en mange). Et il vient de la ferme donc je le déguste avec bonheur et modération ! hihihihihi

    J'aime

    1. hum mais c’est rigolo ça, je ne pensais pas en écrivant que j’allais inciter les gens à se justifier sur leur conso de beurre…perso j’ai été aussi une grande adoratrice/consommatrice de beurre et ce depuis l’enfance…je n’en consomme plus depuis plusieurs années, par choix d’étique et de santé et je dois dire que je m’en porte beaucoup mieux… avec le temps on apprend à s’en passer et surtout à le remplacer par des ingrédients plus facilement assimilables par l’organisme mais c’est MON choix et donc je ne le vis pas comme une contrainte et bien sur dans mon propos il n’y a aucun jugement de valeur donc je précise que je n’ai rien contre les gens qui boulottent du beurre…ce billet soulignait (entre autre) qu’il y a, dans l’alimentation disponible, ici en occident, des sources de gras plus adéquates que le beurre sur le plan de la santé, l’huile d’olive par exemple et personne ne le contestera, est meilleure pour les artères que le beurre et en tartine c’est pas mal non plus, c’est une question d’habitude et de culture, dans le sud, c’était le 4 heures des gamins il y a moins de 100 ans, par exemple…

      J'aime

  3. J’avais déjà noté le rapadura dans ma liste de courses prochaines… j’ai découvert il y a peu que « cassonnade » = grosse arnaque, quelle déception… je m’en veux de continuer à me faire rouler alors que j’essaye de me renseigner du mieux que je peux. Ce qui est bien (ou pas) dans l’alimentation saine, c’est qu’on a toujours des choses à découvrir haha !
    Pour l’épluchage des légumes qui met du temps… c’est une fausse excuse. ça met certes un peu de temps m’enfin, y’a pas 4 kilos de carottes à raper non plus… et AU PIRE des cas, ils font des machines qui rapent les légumes en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, si ça peut permettre de manger mieux…
    En revanche je n’arrive pas à aimer les purées d’oléagineux pure comme ça sur une tartine… je trouve ça too much. Mais dans des petits plats c’est délicieux 🙂
    Elle est bien sympa ta belle mère d’adapter son dessert…

    J'aime

    1. ah oui la cassonade, grosse arnaque en effet, le truc c’est qu’il faut bien lire toutes étiquettes, même dans le chocolat noir on trouve du beurre et du lait, c’est te dire , ici on n’achète très très peu de produits manufacturés et on ne va que très rarement en grande surface donc ça va, ça prends peu de temps de vérifier ce qu’on achète mais je sais que ce n’est pas simple pour la plupart des gens…pour les tartines au beurre d’oléagineux c’est peut être parce que tu ne mets rien dessus, perso je rajoute toujours quelques chose, graines germées, marmite (une pâte salée anglaise) mélasse etc…mais en fait ce n’est pas en tartine que je les utilise le plus mais comme bases pour faire des sauces ou des laits végétaux etc …on aurait bien du mal à s’en passer pour cuisiner en fait..pour la belle mère dont il est question dans le billet, il s’agissait juste d’un belle mère fictive pour égayer mon propos ;o))

      J'aime

  4. Hey!!!!!!
    Je respecte presque tout qu’est ce que tu dis. A part le Curcuma j’en ai à la maison mais je ne pense pas à l’intégrer.
    Et mon pêché mignon sur les crudités c’est les graines de courges…. J’adore!!!! Tient d’ailleurs ça va être l’heure de ma salade de crudité et de ma poêlée de chou chinois!!!!!!!
    Bon il y a que le sucre blanc, j’en utilise dans les pâtisseries… Mais j’ai fortement réduis et je trouve souvent des alternatives justement histoire de manger moins sucré….

    J'aime

    1. hum, le sucre blanc pouark, ça c’est vraiment du poison et pourtant, crois moi, j’ai été sous perf de sucre très longtemps, heureusement que j’ai fini par réagir d’ailleurs, bref…
      bon app’ alors…

      J'aime

      1. Pour le sucre blanc Jen achete beaucoup moins. Mais genre dzns les confitures tu le remplace par quoi???
        Et le sucre roux c’est bien ou pas??? (Enfin c’est peut etre le sucre roux que vous appelez cassonade. Moi la vraie cassonade j’en trouve que lorsque je vais dans le nord…)

        J'aime

        1. ben ouai le problème ce sont les confitures… là je dois dire que je ne les fais pas au rapadura, ce serait bien trop cher, ça ne serait pas bon du tout alors on achète un bon sucre blond et bio en vrac au magasin bio et on fait d’ailleurs un peu moins de confiture qu’avant…le sucre roux (la cassonnade) que tu trouves en grande surface est très souvent du sucre blanc coloré au caramel..celui dont tu parle qui se trouve plutôt dans le nord , ce doit être de la vergeoise c’est délicieux en effet mais pas spécialement très sain par contre …j’ai surtout changé ma façon de faire des desserts, je me suis tourné vers d’autres recettes, moins traditionnelles certes mais tout aussi bonnes, je sucre plutôt les desserts aux fruits sec maintenant, sinon j’utilise aussi le sirop d’agave puisque je ne consomme pas de miel non plus (chiante à fond la vieille, ouai)…en fait j’ai de moins en moins besoin du gout sucré pour tout te dire ;o))

          J'aime

          1. Ah ba je savais pas que le sucre roux était un sucre coloré au caramel… Je regarderais sur la boite que j’ai à la maison….
            Ouai la cassonade pour moi c’est la vergeoise. C’est mon pêché mignon mais j’en mange pas beaucoup vu que je n’en trouve que dans le grand nord!!!!
            Ton corps s’habitude moins tu lui donnes de sucre moins il en réclame…. Enfin je suppose…

            J'aime

            1. j’imagine qu’il existe encore quelques cassonades sans caramel, comme celles que j’achetais dans le temps avant qu’on ne trouve du rapadura dans le commerce… ceci dit la cassonade provient de la betterave, le rapadura provient de la canne à sucre, c’est pas tout à fait la même chose non plus ;o))
              la vergeoise j’en avais quelque fois sur la bateau, une de mes anciennes voisines et amie pénicharde étant belge, ça faisait donc office de bouquet de fleur quand nous l’invitions à bord , c’était son petit présent pour marquer le coup…je déteste qu’on m’offre des fleurs en fait, j’suis pas encore morte ahaha!!!!
              ;o))

              J'aime

              1. Ah mais moi tu veux me rendre heureuse tu m’offres de la bouffe!!!! Bien mieux que les fleurs!!!!
                J’ai d’ailleurs une copine la dernière fois qui m’a offert de la bouffe quand elle est venue chez moi, je lui avait offert des tablettes de bon chocolat la fois avant….. C’est notre truc et qu’est ce que c’est bien!

                J'aime

                  1. Ah ba après moi il y a des amies à qui je n’offrirais pas de la nourriture faite maison….
                    Et d’autres où je sais que je peux ramener un plat fait à partir d’une recette a moitié loufoque et ca fera plaisir!!!

                    J'aime

                    1. disons qu’ici en plus d’être vegan on est légèrement (en vrai beaucoup) décroissants sur les bords donc vàlà..même si je devais aller rendre visite au pape il aurait comme tout le monde son petit pavé de tofu ou son bocal de moutarde fait par mes petites mains ;o))

                      J'aime

    1. Ici pas de précepte.
      Nous avons radicalement changé notre manière de nous nourrir il y a plusieurs années maintenant et à la base ma démarche était surtout « spirituelle » et politique et comme je me suis très vite aperçue que j’en retirais pas mal de bénéfices santé j’ai continué dans cette voie en cherchant, en analysant et en décryptant les infos qu’on trouve ici ou là, car effectivement c’est parfois la jungle, on lit tout et son contraire en effet mais j’ai la chance d’avoir une très bonne intuition donc je ne ne me perds pas souvent en route, coach-chéri est plus doué pour les recherches scientifiques donc à nous deux on a fait du bon boulot et on a enrichies nos connaissances en la matière…
      Aujourd’hui je me nourris 100% végan et bio et surtout chez moi tout est fait maison, du pain au lait de soja en passant par le tofu, le tempeh ou autre yaourt de soja…
      Mais je ne suis pas dans la démarche de suivre une quelconque mode ni dans celle de suivre des préceptes.Je vis comme ça parce que ça me plait et surtout je suis devenue ce que je mange, enfin je ne me suis pas transformée en grain de soja évidemment mais je suis certifiée sans OGM ;o))
      Il faut se libérer du discours ambiant et trouver sa propre voie.

      Aimé par 1 personne

  5. J’avais raté ce billet. …plus je le lisais plus je croyais qu’il etait pour moi…mais comme il est pour Valparaiso, ça va 🙂
    Je n’ai pas relevé le nombre de gros mots que tu as dit mais effectivement, y en a pas mal.
    Pour etre sérieux 2min, je suis déjà a -2 kg depuis les 2 semaines que je fais attention (le plus dur va être de tenir 🙂 )
    Pour ce qui est du changement, ça depend d’où on part et le niveau de volonté. ….
    et puis quand dans ton groupe d’amis tu as été longtemps celui qui finissait les desserts, c’est dur de les faire changer d’opinion (même si les vrais amis comprennent 😉 )
    Je ne suis pas encore sur la route des graines germées mais j’essaie déjà de faire mieux. ..étape par étape 🙂
    Par contre tu lui fais pas les gros yeux a Valparaiso??? 🙂

    J'aime

    1. Ton commentaire est assez rigolo parce qu’en fait ça prouve que chacun lit mes billets à sa sauce (je me surpasse en jeu de mot là)… pour moi manger sainement n’a pas nécessairement quelque chose à voir avec la perte de poids…c’est surtout une question de santé avant tout et si je ramène ça au sujet qui nous intéresse ici c’est à dire le running, c’est parce que c’est aussi une façon efficace de préserver son système cardio-vasculaire et ses tendons (entre autre) ces deux là étant bien sûr à chouchouter impérativement quand on court surtout si on croque le bitume sans trop compter les kilomètres (genre toi quoi ahahah….)
      En fait,je vais te contredire (héhéhé,j’aime bien ça, c’est mon péché mignon la contradiction) parce que pour tout te dire et surtout démystifier le truc j’ai été une grande adepte de la junk-food pendant pas mal d’années et crois moi, à l’époque, me faire un sandwich au sucre ne me faisait pas peur…en fait il ne s’agit pas vraiment de volonté (dans le sens, c’est dur mais je sers les dents et je tiens bon) mais plutôt d’une prise de conscience …pour changer son alimentation il faut être convaincue du bien fondé de ce changement sinon ça ne marche pas…pour moi, comme je le dis plus haut dans les commentaires, il s’agissait à la base d’une démarche politique et un peu spirituelle et puis ça s’est transformé au fil du temps en chemin de vie…voilà, le plus important c’est d’être honnête avec soi même et de faire du mieux que l’on peut sans se voiler la face ;o))
      Pour valpareiso tu vas vite comprendre pourquoi je ne lui fais pas les gros yeux…il vient d’acheter des hoka alors je lui pardonne ses potentiels excès alimentaires!!!!
      et toc…t’as perdu une belle occasion de me rabattre (enfin) mon caquet ;o))

      Aimé par 1 personne

      1. Javou que pour ma part dans les n délai a court terme l’objectif de manger sainement est de perdre du poids. Sur le long terme, le but est de maintenir un poids me permettant de courir de bonnes distance mais également me préserver de maladie stupide ou de gènes qui peuvent avoir été causées par la mal bouffe..
        J’ai compris, Valparaiso c’est le chouchou quoi!! 🙂

        J'aime

        1. Voilà on se rejoint sur les problèmes de santé liés à l’alimentation…pas une personne autour de moi qui ne soit pas touchée dès 45 ans par le cholestérol ou le diabète quand ce n’est pas par l’hypertension, ici on n’a rien de tout ça ce qui ne nous empêche pas d’aimer cuisiner et manger, on nous dit souvent qu’on devrait ouvrir un restau c’est te dire, j’aurais 50 ans début juillet et je compte bien rester en bonne santé pour les 50 prochaines années qui viennent…donc bien manger c’est important pour le poids mais aussi pour la santé…
          rhoooo le jaloux…achètes toi de hoka, après on pourra causer ahahah!!!

          Aimé par 1 personne

  6. Je réapparais sur ta page, et forcement je tombe sur cet article qui me parle. Forcement on a la même popote, les mêmes placards (en dehors du miel que je consomme sans culpabilité 😉 ). La réflexion appelant la réflexion, je me dis que plus j’avance (oui, madame j’ai déjà 30 ans), plus mes choix s’affinent (s’extrêmisent diront certains).

    Plus de gluten, plus de sucre blanc, et une consommation de plus en plus crue sont mes dernières avancées.

    Monsieur vivant désormais seul (temporairement hein), il apprend à cuisiner (oui parce que jusqu’a présent s’était mon territoire, en dehors du dimanche matin consacré à l’atelier cuisine commune 😉 ). Et comme dans sa vie version camping actuelle il n’a pas de frigo, il apprend à faire avec l’extra frais du marcher. D’ailleurs, nous avons décidé que lorsque le frigo qu’on vient de nous donner (tu crois quand même pas que je serais capable d’acheter un frigo) tombera en panne, nous n’en racheterons pas, pour vivre sans. Parce qu’un frigo, pour faire quoi en fait ? (oui dans quelques années je risque de me retrouver au lavoir du village pour les lessives 😉 ).

    Bon voilà, je te raconte ma vie. Tous ça pour dire que je suis toute d’accord.

    J'aime

    1. hé oui, toujours des points communs en ce qui nous concerne sauf pour le coté cuisto de monsieur, ici c’est plutôt lui qui cuisine et c’est moi qui bricole les trucs pour cuisiner (ferment, germination, lait et crème VG, etc) …le cru nous en mangeons pas mal au quotidien et cet hiver nous avons expérimenté le crudivorisme pendant quelques semaines, j’ai adoré et puis ça file la patate, le seul hic c’est que l’odeur de cuisine me manquait, je ne suis pas encore tout à fait mure pour ça mais le crudivorisme est vraiment un truc que je vais prendre plaisir à explorer au fil du temps, sans pression…Pour le frigo nous avons pensé ne pas en racheter lorsqu’il a été question de refaire la cuisine mais ici dans le bateau en acier et au sud c’est un peu compliqué, l’été il y fait très très chaud à l’intérieur et il n’y a pas franchement de coin au frais donc n’ayant pas spécialement envie de me passer de mon lait de soja ou autre truc se conservant mal à la chaleur on a fini par en racheter un, tout petit, c’est la crise du logement dedans mais ça nous suffit…si je devais revendre la péniche pour quelques vieilles pierres qui me serviraient de maison je pense que je m’en passerais également…par contre la machine à laver ça non, je ne pourrais pas, enfin je m’en suis passé pendant quelques années mais franchement ce cadeau de mes parents a été plus que bienvenu…donc on ne se croisera pas au lavoir, ça c’est sûr…par contre, tiens en parlant de lessive et puisque tu es là; j’ai longtemps fait de la lessive de cendre…tu as testé?

      J'aime

  7. La machine à laver c’est pas encore à l’ode du jour…je dis pas encore, mais pas du tout en fait 🙂 !
    Pour la cendre non. J’utilise des noix de lavage, mais j’ai un souci avec le noir sur lequel j’ai de grosses traces blanches.
    J’ai parlé de l’éventualité de la lessive à la cendre à Monsieur, mais il es pas prêt a sauter le pas…et comme ça lui qui gère les lessives… j’ai pas mon mot a dire.

    J'aime

    1. la lessive de cendre j’ai mis ça un peu de coté, pas simple dans le bateau de tamiser la cendre du poêle à bois et dehors…y a trop de vent lol…mais d’en reparler ici me donne envie d’en refaire tiens…

      J'aime

  8. Et si on n’aime pas le gout de la réglisse on sucre comment? Pour l’instant je sucre avec sirop d’agave et sirop d’érable.
    Tu manges quoi de sain chez un italien ? Des salades ?
    En tout cas je me rends compte que je ne suis pas si pire comme on dit ici coté alimentation ^^
    En tout cas c’est toujours agreable de relire tes articles 😀

    J'aime

    1. ça dépends de ce que tu veux sucrer mais il existe désormais des tas de sirop de céréales, et le sirop de dattes ou le sirop de malt d’orge, tu peux aussi sucrer certaines préparation avec des fruits secs…voir ne pas sucrer du tout…au resto italien c’est asses simple entre les pâtes et la pizza, y a de quoi faire pour les coureurs, il suffit de choisir la garniture adéquate ;o))

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s