les fondamentaux en course à pieds…

Il n’y a pas ici de questions existentielles concernant la course à pieds… pendant que quelques uns se font des nœuds au cerveau concernant le running, je cours et j’aime ça, je le tweete et j’aime ça, je le blogue et j’aime ça…

Je fais de  la compétition de course à pieds et de loisir pour la simple et bonne raison que j’y prends un plaisir incroyable et que je m’y épanouie. C’est parfois difficile, parfois très planant (au propre comme au figuré) et c’est ce qui en fait tout son charme à mes yeux.

Ce blog a été crée certainement parce que je suis un peu une blogueuse « 1ère génération » …je veux dire par là que je continue sur la lancée de mon tout 1er blog crée il y a des années, c’est donc avant tout mon espace virtuel, celui ou je collecte mes souvenirs liés au sujet initial, si quelques lecteurs, et c’est le cas,  s’y posent un instant pour échanger sur cette passion potentiellement commune, tant mieux.

Twitter est, en ce qui me concerne, un autre génial outil pour communiquer sur le sujet de la course à pieds et ça fonctionne. J’y vis des échanges qui m’enchantent, parfois en public, parfois en privé et qui vont bien au delà des félicitations de circonstances qu’on reçoit  tous plus ou moins à l’issue de nos courses officielles.

Mais avant tout, Je cours… parce que j’aime ça…je m’entraîne…parce que j’aime ça…je fractionne… parce que j’aime ça… car oui ! on peut aimer fractionner, la preuve…et oui ! on peut aimer et supporter physiquement de courir 5 fois par semaines (ou plus) pour peu qu’on s’en donne les moyens, en choisissant les bons objectifs, les bonnes allures de travail, en s’hydratant et en s’alimentant convenablement, en récupérant suffisamment et en courant pour la seule et unique raison valable: parce qu’on aime ça!

Je suis libre de courir où ça me plait, quand ça me plait, à l’allure qui me convient…personne ne choisit à ma place la tenue que je dois porter le jour J, personne ne choisit à ma place mes objectifs, personne ne choisit à ma place mes lignes de départ ni le nombre de compétitions qu’il est convenu de faire dans une année.et si je m’amuse à communiquer haut et fort mon kilométrage mensuel c’est plus une manière de rester en contact avec vous tous qu’autre chose.

J’aime la runneuse que je suis, un jour je claque mon RP, un autre jour c’est la loose complète, pis des fois c’est juste tiédasse, comme dans la vie quoi…mais comme dans la vie également, je ne m’attarde ni sur mes défaillances ni sur mes petits succès…je les vis, plutôt intensément et c’est déjà pas si mal, puis je passe à la suite…et la suite, pour le sujet qui nous intéresse, c’est un autre entrainement, pour un autre objectif…

Tu l’auras compris, ce billet est un peu ma réponse personnalisée au billet de  Paul (mais pas que…faut pas pousser mémé…)

Je précise que j’ai une sympathie particulière pour ce dernier puisqu’il fut le tout 1er twitto rencontré sur une course… je précise également que  je n’ai rien contre le fait que des marques approchent de jeunes blogueurs afin qu’ils fassent un peu la promotion de leur produit et si ça ne colle effectivement pas avec ma façon de vivre je respecte cependant le fait que d’autres pensent différemment… ce que je déplore par contre dans cette histoire, c’est » l’oubli de soi  » que certain connaissent alors, tout grisés par ce qu’ils considèrent être de la popularité..oh! on redescend un peu sur terre là…

et on refait enfin ce que l’on aime…

parce que courir irl, des fois, c’est bien aussi…

Publicités

8 commentaires sur « les fondamentaux en course à pieds… »

  1. J’approuve totalement ton billet, et j’y pensais ce matin justement en lisant l’article de Paul….
    Je traîne énormément sur les réseaux sociaux mais je ne me laisse pas embarquer par toute la folie…
    Je cours parce que j’adore ça et que ça me fait du bien et au corps et à l’esprit.
    Et si j’ai pas envie d’y aller ban j’y vais pas sans me dire « haaaan ils ont tous couru aujourd’hui »!!! D’ailleurs j’ai pas encore repris depuis le marathon alors que tout ceux qui ont couru un marathon ce we on déjà repris. Mais j’avais pas envie, et je pouvais pas hier vu que j’ai donné mon sang!
    Mais je le vis bien et je pense qu’il faut avant tout penser à soit avant de se comparer aux autres. Parce que le principal c’est d’être bien avec soi même!!!!
    Comme d’habitude j’aime beaucoup ton article en résumé!!! Bonne journée Coco. Bisous

    J'aime

    1. Voilà, tu as tout compris, le problème, pour certains, pas pour tous, c’est la comparaison de soi avec les autres…bon, en même temps vu que je dois être la doyenne de ma TL j’ai toutes les raisons du monde de ne pas me comparer aux autres mais de toute façon ça n’est pas mon truc, je suis persuadée que le secret du bonheur et de la sérénité c’est le respect et la connaissance de soi même et donc pour le sujet qui nous intéresse, la connaissance et l’acceptation de son propre niveau, ce qui n’empêche pas de vouloir, à juste titre, travailler pour l’améliorer bien sûr…pfiouu, t’as vu où ça mène d’être en récup’…voilà qu’on philosophe maintenant…
      bonne journée à toi également…et bisous itou…

      J'aime

  2. Ce qui m’agace en ce moment, c’est de voir tout plein de gens se mettre à la course pour faire comme le voisin/le copain/le champion/le patron/ … (barrer la mention inutile) et partir dans des délires (tiens, cet après-midi j’ai parcouru le blog d’un type qui a abandonné à 3 des 4 courses auxquelles il a participé (un 100km et deux trails de folie) sans à aucun moment se remettre en question).

    Moi de mon côté, je coure depuis un bon moment. Des fois beaucoup, des fois un peu moins. En fonction de mes envies.
    Moi ce que j’aime avant tout, c’est battre mes records! Et vu mon modeste niveau, j’ai encore de la marge avant de devenir championne de quelque chose (même de ma cage d’escalier, vu la vitesse de ma voisine…)

    J'aime

    1. Tu vois Rasmette, que quelqu’un s’inspire d’un autre pour se mettre à la course à pieds ça ne me dérange pas par contre…et je crois que dans le cas de Paul sa motivation première était ailleurs …ce qui « m’embête » le plus c’est quand quelqu’un -et là je ne parle plus de Paul en particulier mais plutôt en règle générale- qui aime courir ne le fait plus ou le fait moins essentiellement parce que ses résultats ne sont pas ceux qu’il espérait…ou parce qu’il a oublié combien courir pouvait lui être agréable avant que d’autres, qui ne courent peut être d’ailleurs pas, ne lui suggèrent de modifier sa pratique pour coller à je ne sais quels motifs commerciaux…des exemples comme ça j’en ai un wagon et ça me chagrine, je trouve ça triste….

      J'aime

  3. Coucou,
    Après avoir lu l’article de M. Paul ce matin et ton article se soir je vais donner mon avis^^
    Quand j’ai commencé le running (vers 2007) je le faisais sans montre, GPS ou smartphone, juste avec un baggi Pimkie trop grand, un top Promod et une paire de running de décathon à 50€ que j’ai gardé jusqu’à ma 1 ere course officielle en 2013. À l’époque pas de twitter, de facebook et quand on parlait de course on pensait à Sarko au bois de boulogne…
    Donc les réseaux sociaux sont de vrais pièges: perso j’ai la pression quand je vois les commentaires ou les stats de certains. Je fais du 55min au 10km, jamais de marathon, je mange de la viande, j’aime la raclette et les kinder, je suis tolérante au gluten, je cours dans les 50km par mois toujours avec plaisir sur les quais de Bordeaux, je marche le reste du temps et je ne rentre pas dans le moule du sportif-insta-twitter…

    j’arrive maintenant à prendre du recul et à ne pas complexer sur les RP de pleins de gens alors quand ça me chauffe trop je dislike et c’est tout… je prends du plaisir, je me retrouve, je laisse mes soucis et c’est le principal!

    Des bisous!
    Sam O’ripile qui n’arrive pas à changer son nom de worldpress

    J'aime

    1. ben ouai, c’est bien ce que je dis, ça ne sert à rien de se comparer aux autres. En fait j’ai « écrit » ce billet aussi pour démontrer qu’on peut courir, aller sur les RS et communiquer avec les autres sans se prendre la tête. il me semble qu’il est tout à fait possible, puisque certains le font, de coopérer avec les marques tout en restant serein et heureux de courir , une manière comme une autre de se servir du système commercial tout en se préservant en quelque sorte, ça doit être possible mais ça nécessite, je suppose, un minimum de recul et peut être de confiance en soi…je ne suis pas concernée par ce sujet, je suis beaucoup trop vieille et/ou pas assez performante pour prétendre représenter une marque de vêtement de sport…flûte et zut je vais donc devoir continuer à courir simplement…des bisous aussi…pour le changement de pseudo ben on fera avec trukmuche épicetout

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s