La Corrida de Vergèze….CR…

L’avant course

Le site de cette corrida se trouve à 2h00 de route de chez nous…Nous partons vers 17h15, le départ étant prévu à 20h30.

Nous allons récupérer nos enveloppes respectives contenant dossard et puces ….nous retournons à la voiture, ouvrons l’arrière du berlingo, éparpillons nos petites affaires dans la voiture puisque notre berlingo est un véhicule utilitaire…y a de la place, on ne se gène donc pas….on papote, on papote encore et voilà le moment d’ajuster les  puces sur les lacets…. »ah bah ouai mais laquelle est à qui? » aucune indication dessus qui pourrait nous arranger, nous voilà bien avec nos deux puces toute mélangées….action, réaction, pas de panique, nous partons en direction du gentil « Monsieur Endurance Chrono » affairé sur son matériel….c »est certain, nous sommes en 2015, aucun problème, il va nous arranger ça en moins de deux… »hein? comment ça c’est pas possible?… « vous donner la puce à l’arrivée?… ben vous savez bien que ça ne va pas être possible, pourquoi? parce que à l’arrivée, comme dans toutes les courses, on va me sauter dessus pour m’ôter la puce en question et m’interdire de faire machine arrière pour arriver jusqu’à vous…, comment ça ben non, moi je vous dis ben si… blablabla »…c’est à ce moment précis que coach-chéri dégaine sa chouette pensée ultra zen pour  plomber l’ambiance déjà bien au rouge en disant avec le sourire qui va bien:

 « rhooo!!!ben, c’est pas si grave, l’important c »est de courirrrrrrrrrrrr  »

Tu remets tout ça dans le contexte, 2h00 de route et une chaleur écrasante…je te laisse imaginer la suite ….tu n’auras donc pour tout souvenir de cette avant-course que  cette délicieuse photo de mon bronzage runnesque épicetout!

HP

Du coup je n’ai plus du tout envie d’aller, par ce temps caniculaire, risquer ma peau sur un 10km pour récupérer au final le temps de coach-chéri, qui, je te le rappelle parcours cette épreuve en mode marche athlétique….je vais quand même m’échauffer, quelle bonne blague par cette chaleur, mais le coeur n’y est pas du tout, j’ai chaud, j’ai mal aux jambes et je suis très très contrariée…

M’enfin le type qui donne le coup d’envoi l’ignore et la course démarre….

La course 

Nous devons parcourir 6 fois, une boucle d’environ 1,66km, à travers le petit village de Vergèze…la course se fait soit en individuel, ce qui est notre cas à coach-chéri et à moi même soit en équipe de 3 pour une épreuve  en relais, certains avaient choisi le 5km…

Le 1er tour se fait tranquille…J’inspecte les lieux….ce « petit » village du Gard est fort sympathique (pour info s’y trouve la source Perrier) ça monte, ça descend, ça remonte, jamais beaucoup mais l’effet toboggan est bien présent…il y a des pavés anciens, des trottoirs improbables, des virages en épingles à cheveux et des rigoles au milieu de ces  petites ruelles que je parcours en regardant un peu où je mets les pieds, il y a aussi des petits chats qui sortent de nulle part et des mamés sur le pas de leur portes assises là pour nous encourager… une personne   a installé un système d’arrosage pour nous rafraîchir de son balcon à chaque passage devant chez elle et une autre, venue là pour encourager ses amis, postée en haut d’une côte, nous balance, avec sa sono, de la musique de féria et crie, sans relâche, à qui veut bien l’entendre « allez, maintenant ça descend, y a plus qu’à respirerrr »   ….la fin de chaque tour se situe dans l’arène du village et j’ai la joie à l’issue de cette 1ère boucle de voir mon nom au passage du tapis qui va bien…je peux me détendre, j’ai la bonne puce…

159515-photo-corrida-2015

Le 2ème tour se passe à merveille, j’ai pris mon temps au 1er, je vais à peine plus vite sur celui là… je ne suis pas pressée, je veille à ne pas me cramer avec cette forte chaleur, je maîtrise mais commence alors  à me doubler, à vive allure;  les runners qui sont venus là pour gagner et tu imagine bien que vu le parcours ça n’est pas toujours simple de doubler les mamies dans mon genre….certains sont respectueux, d’autres pas, une dame devant moi se prend un coup de coude de la part d’un grand gaillard qui dévale une côte à pleine vitesse, j’ai mal pour elle….je poursuis ma route en faisant attention, ma cadence s’accélère un peu….tout va bien….159787-photo-corrida-2015

Le 3ème tour: c’est un peu le tour psychologique, tu te dis que tu en es déjà à la moitié…puis la seconde d’après tu te dis que tu en auras ensuite encore 3 comme celui là…mais encore faut il le boucler ce 3ème tour…mon allure reste relativement constante…je ne regarde pas du tout ma Garmin, je compte les tours, c’est tout….j’avais une bouteille d’eau avec moi et c’est tant mieux car visiblement les ravitos sont en panne sèche, le nombre de coureurs a dépassé largement les espérances des organisateurs, du coup…il n’y a plus de flotte…et il fait chaud, très très chaud même, c’est une horreur pour deux dames devant moi qui finiront, si j’ai bien tout capté, par obtenir gentiment de l’eau d’une personne sortie de chez elle pour soutenir le peloton…

Le 4ème tour: celui là est un peu là pour m’embêter…il ne sert à rien…le 3ème représentait la moitié du parcours, le 5ème l’avant dernier, le  6ème le dernier…ces tours là auront donc du sens mais celui là, le 4ème, je ne vois pas bien à quoi il sert…perdue dans mes réflexions sur l’utilité ou non de créer un 4ème tour sur une course qui en contient 6 et me voilà aux arènes…le temps passe vite, je me sens bien, mes 33 DFA  ASICS font leur job et me permettent de relancer sans problème même avec la fatigue naissante …

159250-photo-corrida-2015

le 5ème tour : Quelle chouette idée que ces course découpées en rondelle…je repense à minnie runneuse qui avait saucissoné son 1er marathon en 6x7km…c’est certain je ferais pareil à La Rochelle…je me sens super bien, je grimpe les côtes sans trop tirer la langue, je les dévale sans me briser le dos, ma genouillère est toujours en place…je passe devant les mamés toujours assises devant leur portes….j’évite depuis la 2ème boucle l’arrosage improbable à l’eau glacée….je souris, toujours heureuse, lorsque j’entends pour la 5ème fois « allez, maintenant ça descend, y a plus qu’à respirerrrr »  et je tente une légère accélération ou peut être juste que je me bats pour ne pas trop ralentir….va savoir…

161900-photo-corrida-2015

le 6ème tour: J’envoie mes dernières forces dans cette ultime bataille que représente cette boucle finale …je ne connais pas mon allure, je ne regarde pas ma Garmin, je cours, du mieux que je peux sans présager de mon chrono à l’arrivée avec le mince espoir de finir, peut être, sous les 1h…relativement abordable en hiver en ce qui me concerne mais beaucoup plus hasardeux en plein mois de juillet, je  ne suis pas une flèche, c’est le moins qu’on puisse dire….Je souffle comme un boeuf sur ce dernier tour et je donne vraiment tout ce que j’ai, même si c’est peu, je veux terminer cette course avec le sentiment d’avoir bien couru, d’avoir fait ce qu’il me fallait faire et d’être au  maximum de mes capacités du jour…n’avoir aucun regret, ne pas être déçue, finir la course heureuse….

Mission accomplie  puisque je termine ce 10km en 59’15 »

..161648-photo-corrida-2015

Coach-chéri en mode marche athlétique passe la ligne d’arrivée en 1h06’30« 

161501-photo-corrida-2015

Publicités

16 commentaires sur « La Corrida de Vergèze….CR… »

  1. Arg les puces où les noms sont pas notés c’est chiant. Quand on court en famille on fait super gaffe a ca. C’est pas dramatique mais c’est enervant s’il n’y a pas ton nom ton temps.
    En tout cas bonne gestion de course j’avais regardé quand tu avais mis les intervalles ta vitesse a ete relativement constante sur toute la course. Et puis si le genou tournait bien encore mieux. Du coup tu mets quand même ta genouillère? Pour Marjevol aussi?
    Bravo pour ton sub 1h que tu n’espérais pas.
    Et bravo a coach chéri aussi qui m’impressionne avec ses chronos.
    Des bizoux

    J'aime

    1. merci ma belle…ouaip vitesse constante ça c’et l’effet de mes nouvelles asics, elles sont parfaites pour ça car les relances sont faciles avec ce modèle…je transmets ton bravo à coach-chéri ;o))
      Pour répondre à ta question, ouaip, jusqu’à Marvejols je mets la genouillère, ça me rassure et l’ostéo est d’accord…ensuite je m’en passerais ;o))

      J'aime

    1. merci et je transmets à coach-chéri….
      pour le passage au sub 60′ en ce qui me concerne vu que je n’ai aucune aptitude particulière à courir vite le passage obligé fut les séances de fractionné auxquelles je m’astreins tout au long de l’année régulièrement, frac court, frac long, tout y passe, sinon crois moi je mettrais beaucoup plus de temps à passer la ligne d’arrivée ;o))

      J'aime

  2. Bravo à tous les deux
    une course rondement menée 😉
    j’ai beaucoup de mal avec les courses de plusieurs boucles mais là 6 c’est beaucoup! (je suis ok avec toi la 4eme ne devait servir à rien^^)
    Bon Marvejols Mende (un peu en mode déçue de ne pas y être)
    Bizz

    J'aime

    1. comme tu dis, « rondement »… le genre de course où tu te transforme en hamster à la fin ahaha!
      ben finalement ça m’a bien plu ce découpage forcé, psychologiquement ça m’a bien convenu alors que d’habitude les 10km me paraissent interminables contrairement au semi, va comprendre…
      je serais déçue aussi de ne pas te voir à Marvejols…on se rattrapera à La Rochelle (?)..merci pour tes encouragements en tout cas ;o))

      J'aime

  3. Quel courage d’avoir couru par cette chaleur !
    J’étais dans le sud aussi mais impossible de chausser les baskets avant 20h30…
    En tout cas bravo, sub 1h dans ces conditions, ça laisse présager de belles choses !

    c’est marrant, comme 6×7 km je me dis « faciiiiiiiiiile » alors que 42 « non impossible », alors qu’au final ben c’est quand même la même chose !

    J'aime

    1. ici en principe je ne cours que le matin, la corrida avait lieu en soirée mais il faisait encore très très chaud à vergèze au moment du départ… mais cette année je supporte sans trop de problème contrairement à l’an dernier, de toute façon par chez nous ça ne fraîchit pas franchement la nuit alors si tu veux courir toute l’année, tu n’as pas le choix faut te faire à la chaleur…bon avec la prépa marathon qui approche, même si je vais saucissonner l’épreuve j’ai quand même un peu de mal à me dire que ce sera facile, en fait je ne me dis rien, je vais m’entraîner, je vais prendre le départ, je parlerais après, c’est plus prudent ahahah!!!!

      J'aime

  4. Bravo pour la course par cette chaleur …
    En vacances dans sud-est en ce moment, difficile de courir avant 18h … les collines derrière chez mes parents me paraissent être un désert …
    Les corridas c’est sympa, en tout cas ton CR donne envie d’y participer … On imagine bien les ruelles avec les petites mamies assises devant chez elles …
    Bon Marvejols en passant !!! 🙂

    J'aime

  5. ici les collines aussi sont toujours désertes…les gens courent plutôt sur les berges du canal à la recherche d’un peu de fraîcheur mais perso, j’évite à cause des racines qui dépassent puis toute façon il y a de moins en moins de platanes…donc je traverse mon village le matin à la fraîche et je vais dans la garrigue au pied de la colline locale…quand je suis courageuse je grimpe et je suis seule au monde, les papés s’attendent à me voir faire la une du midi libre; rubrique faits divers mais bon…
    merci pour tes encouragements en tout cas

    J'aime

  6. Ben, c’était pas si grave les puces inversées, il aurait juste fallu demander à ce qu’ils échangent vos noms sur le classement officiel. J’ai couru un 5km avec dans un sac la puce du 10km que je comptais courir juste après. Résultat : mon chrono officiel c’est 27mn10sec sur 10km… Belle course sinon.
    Sur marathon je découpe par tranches de 5km (les ravitos) mais en effet, 6x7km c’est pas con du tout.

    J'aime

    1. ouaip c’est ce que le type voulait que je fasse sauf que je ça ne me convenais pas, j’avais envie de régler ce problème AVANT pas APRES, c’est que j’ai ma petite fierté des fois ahah!!!
      Sur marathon je ne découperais pas en 5 pour la simple raison que comme je ne m’arrête plus jamais au ravito, du coup je ne les vois même pas…je crois que je programmerais ma garmin pour qu’elle me bip tous les 7km…et les 195m restant je les ferais comme je pourrais si toutefois j’arrive jusque là….
      si un jour j’ai la chance de te croiser sur une course, je t’invite, en tout bien tout honneur évidemment à partager la paillasse de mon berlingo pour y déposer tes petites affaires….ton petit sac de course avec l’enveloppe qui contient ton dossard, ta puce, toussa, tu pourras te mettre à ton aise ;o))
      27′ sur un 10km , ça me va ;o))

      J'aime

  7. Un régal de lire ce CR, j’ai bien rigolé pour ces pb d’avant course 😉 Ca nous est aussi déjà arrivé avec les puces collées derrière le dossard mais là c’est moins enquiquinant on peut regarder la liste de départ avec les n° de dossard 😀
    En tout cas chouette chrono sur un parcours pas évident du tout !! Tu progresse Coco !!! Je te souhaite une très bonne course pour ce WE 🙂 Malheureusement je ne serai pas là 😦 mais je penserai bien à toi !! Bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s