En période de pré-marathon…restons zen….

La date approche!

Inutile de crier sur tous les RS qu’on a les pétoches, qu’on n’est pas prêt, qu’on n’y arrivera pas car en inondant nous-mêmes et les autres de notre angoisse existentielle de petit coureur amateur on ne fait que rajouter des éléments anxiogènes à notre prépa marathon, qui est présentement ce qu’elle est, c’est à dire, terminée !  stresser puissance 1000 ne fera jamais le coureur, selon moi …

J’aime les quelques jours qui me séparent d’un marathon, c’est mon « moment-bulle » pendant lequel je prends encore plus soin de moi, appréciant le travail accompli pour en arriver là,  même si il est imparfait…je médite un peu plus longuement que d’habitude, je mets en place quelques rituels d’hydratation, j’élabore à l’avance, avec la complicité de coach-chéri, nos repas des 3 derniers jours qui précéderont l’épreuve, je me tartine d’huile Weleda, je m’étire, je paramètre mon bracelet d’allure, je fais mon paquetage, je m’occupe de mon moi-runneuse…je souhaite ce moment serein et non anxiogène, je me détends…

Lâchons prise, la prépa est faite, nous ne pouvons rien y changer, mais nous pouvons faire beaucoup pour nous même en envoyons des signaux d’apaisement à notre corps plutôt que de lui imposer les alertes de danger imminent que représentent les plaintes et complaintes balancés à tout-va sur les RS  à mesure que la date approche…un esprit détendu, c’est un corps détendu et c’est indispensable pour vivre au mieux son marathon, quelle que soit l’allure à laquelle nous allons le parcourir…

2 commentaires sur « En période de pré-marathon…restons zen…. »

    1. ça je n’y crois pas du tout 😂(au fait que ça déstresse je veux dire) c’est un leurre complet sinon ça se saurait, ça te soulage peut être sur le moment mais à mon avis il faut se regarder plus en profondeur (je parle en général pas de toi en particulier)…si tu n’es pas stressée, tu n’as pas besoin de te dire que tu l’es pour ne plus l’être CQFD 🙃
      Argument non recevable selon moi car si il suffisait de crier sur les toits qu’on va mal pour enfin aller bien ça aussi ça se saurait (je schématise et je mets des guillemets virtuels) 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s