Je cours comme je vis…

J’ai voulu faire de ma pratique sportive quelque chose qui soit à mon image, qui ressemble à ma vie, une quête de simplicité… je crois que c’est quelque chose que je réussis assez bien finalement, qui me demande un peu de réflexion parfois pour coller au plus près de moi même, mais j’y arrive, petit à petit…j’ai écrit ce billet il y a quelques années, j’avais envie d’écrire la suite…

Presque 3 ans après ce gribouilli (et 5 ans après mon 1er dossard), le moins que l’on puisse dire c’est que des kilomètres de bitume ont défilé sous mes runnings…j’ai acquis de l’expérience, j’ai appris de mes nombreuses erreurs , je me suis cassé les dents  sur quelques épreuves, au propre comme au figuré mais surtout, surtout.. je me suis délestée de tout un tas de choses encombrantes moralement ou physiquement…

J’ai allégée ma tenue de running, je ne cours plus qu’en short avec toujours mon célébre mouchoir sur la tête*…j’ai allégée mon espace  à chaussure , je ne cours plus qu’avec un seul modèle… j’ai allégé mon esprit, je ne cours plus qu’avec une seule méthode : du foncier 4 fois par semaine et de la résistance le mardi et le jeudi …j’ai allégé mes objectifs: finir en étant heureuse et pour le le reste c’est  seulement si ça veut bien…j’ai allégée mes relations sociales, les donneurs de leçon, les rabats-joie et tout ceux qui se la pètent grave ne font plus partie de mon univers de runneuse….

Il me reste des années pour approfondir et peaufiner le sujet de la simplicité en course à pieds et ça, ça me botte bien….

Mes efforts sont constants, sans relâche (je ne fais jamais de coupure)  mais néanmoins je fais en sorte qu’ils soient toujours en harmonie avec ma petite personne…je cours lentement à l’entrainement, un peu plus vite en compétition, je fais en sorte de rester souple et tonique mais sans excès de zèle , je gère mon alimentation, mon hydratation et mon sommeil et je veille à ne jamais m’épuiser plus que de raison..en gros, je veille à mettre de  l’harmonie et de la douceur dans ma pratique sportive, ce qui compte pour moi c’est de durer…

Au fond, ma pratique sportive est devenu au fil du temps l’exact reflet de ma vie…je cours comme je respire, amplement…je m’entraine comme je dors, profondément…je cours comme je mange, naturellement…je cours comme je vis, sans tricher, avec le sourire, en le partageant…

Je cours comme je vais; à l’essentiel, tout simplement…

*private joke

 

 

 

Publicités

6 commentaires sur « Je cours comme je vis… »

  1. Bonjour,
    Etre libre de courir selon son choix c’est la meilleur façon de se faire plaisir en prenant du plaisir. D’où : bien dans ses baskets !
    Bonne année sportive sur les différents et beaux parcours qui vous sont proposés.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Pascal , quel bonheur de vous revoir ici, merci pour votre commentaire, je vous souhaite également une belle année sportive…au plaisir de vous rencontrer sur un de ces beaux parcours justement..le MM, peut être, pour ne pas le nommer.. ;o))

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s