Semaine 34… #prépa marathon S2

Lundi 21 aout: easy run 10,2km

Mardi 22 aout: easy run 14km

Mercredi 23 aout : OFF

Jeudi 24 aout : séance Tempo, 3km d’échauffement , 10km D’AS 42, 3 km de récup

Mon tempo run sur strava

Vendredi 25 aout: easy run 10,2 km

Samedi 26 aout: 12km en easy run avec une copine

Dimanche 27 aout : sortie longue de 18km

la semaine se termine avec 80km au compteur…et on enchaine sur la 3ème de prépa…

Marathon de La Rochelle 2017…Prépa J-4

je serais donc à nouveau « officiellement » en prépa marathon , ce jeudi 17 aout 2017…Voici les grandes lignes à venir de ma prépa :

Pour les 7 premières  semaines je conserverais idéalement mon volume kilométrique actuel à savoir  des semaines à 70km en alternance avec des semaines à 80km…j’allégerais un peu les semaines pendant lesquelles je participerais à des épreuves chronométrées…toutes mes sorties se feront à allure Easy Run (allure calculées par coach-chéri selon la méthode Hanson) à l’exception des jeudi ou je travaillerais mon AS 42 (allure également calculée selon la méthode Hanson) …vous l’aurez donc compris, toute cette partie de ma prépa se fera relativement librement, c’est à dire sans suivre de plan avec un grand P mais en gardant tout de même quelques notions de bases de mes précédentes prépa…je ferais bien sur des sorties longues (allure toujours calculée selon la méthode Hanson, qui en gros se situera entre l’allure « Easy Run » et l’allure  « Tempo », je donnerais des précisions à ce sujet, sur le blog, d’ici peu)…ces sorties longues resteront « décentes » sur le plan kilométriques…

A partir du 1er octobre, soit 7 semaines plus tard, le kilométrage grimpera progressivement ( maximum 104 km par semaine) … je poursuivrais donc cette préparation Marathon en suivant de près les instructions des 8 dernières dernières semaines du plan Hanson (plan Advanced), plan auquel je ferais tout de même quelques entourloupes puisque j’ai pour le moment dans l’idée d’allonger mes sorties les plus longues de quelques km pour qu’elles me mènent à 32km au lieu des 27 habituels…il y aura au programme de ces 8 dernières semaines de prépa de l’EF bien entendu mais aussi du travail de résistance dure, de l’AS 42 et des sorties longues XXL comme je les aime…

En gros, je bornerais donc plus au cours de cette 5ème préparation marathon  que lors des précedantes, mais je travaillerais moins la vitesse (j’exclue volontairement le travail d’AS 10 du début de prépa )…

Mais ce qui va changer surtout c’est mon regard sur cette nouvelle préparation marathon car je me sens définitivement débarrassée de toute pression ou défi personnel…

Ce sera donc du « juste borner » ou presque, la belle affaire…

 

 

 

En période de pré-marathon…restons zen….

La date approche!

Inutile de crier sur tous les RS qu’on a les pétoches, qu’on n’est pas prêt, qu’on n’y arrivera pas car en inondant nous-mêmes et les autres de notre angoisse existentielle de petit coureur amateur on ne fait que rajouter des éléments anxiogènes à notre prépa marathon, qui est présentement ce qu’elle est, c’est à dire, terminée !  stresser puissance 1000 ne fera jamais le coureur, selon moi …

J’aime les quelques jours qui me séparent d’un marathon, c’est mon « moment-bulle » pendant lequel je prends encore plus soin de moi, appréciant le travail accompli pour en arriver là,  même si il est imparfait…je médite un peu plus longuement que d’habitude, je mets en place quelques rituels d’hydratation, j’élabore à l’avance, avec la complicité de coach-chéri, nos repas des 3 derniers jours qui précéderont l’épreuve, je me tartine d’huile Weleda, je m’étire, je paramètre mon bracelet d’allure, je fais mon paquetage, je m’occupe de mon moi-runneuse…je souhaite ce moment serein et non anxiogène, je me détends…

Lâchons prise, la prépa est faite, nous ne pouvons rien y changer, mais nous pouvons faire beaucoup pour nous même en envoyons des signaux d’apaisement à notre corps plutôt que de lui imposer les alertes de danger imminent que représentent les plaintes et complaintes balancés à tout-va sur les RS  à mesure que la date approche…un esprit détendu, c’est un corps détendu et c’est indispensable pour vivre au mieux son marathon, quelle que soit l’allure à laquelle nous allons le parcourir…

Marathon d’Albi 2017…J-5…État d’esprit…

Lucide…

J’avais initialement prévu de m’entrainer en vue de courir ce 4ème marathon à 6’15″/km, histoire de me donner une chance de passer sous les 4h30…cette allure avait été calculée selon la méthode Hanson  en me référant à mon chrono précédant sur la distance… oui mais voilà, les choses ne s’étant pas du tout passé comme prévu, l’AS 42 d’entrainement est descendu à 6’25″/km histoire de me donner une chance de finir ma prépa et de prendre le départ malgré une blessure, une coupure dans mon entrainement et une bonne fatigue de quinquagénaire overbookée…

Je sais que sur cette prépa  je manque de sortie longue pour me sentir à l’aise sur la fin de l’épreuve, je sais aussi que je manque de travail spécifique, je compte donc sur une certaine endurance acquise au fil des ans et sur  mon mental pour arriver au bout …n’ayant  pu travailler ni ma résistance, ni mon AS42 correctement, pour l’allure je ferais donc ce que je peux, d’autant que ce marathon n’est pas des plus faciles avec ses longs tunnels tout noir et son profil pas franchement très roulant…

En terme de chrono ma seule attente et de ne pas trop m’éloigner, dans le mauvais sens,  du chrono de la Rochelle (4h40’54 » avec une chute dramatique à 2km de l’arrivée) …en terme de sensation j’aimerais garder ma lucidité  jusqu’au bout (mon point faible sur la distance) et passer la ligne avec joie…

Je ne me sens ni stressée, ni angoissée, ni impatiente mais plutôt détachée de l’évènement pour le moment …Je me réjouis bien entendu à l’idée de rencontrer à nouveau Mary et sa petite famille…

En guise d’encouragement je sais que je vais certainement entendre des: « oui,  mais finir, c’est le plus important, blablabla » …auxquels j’aurais juste envie de répondre…

Oui, mais non ….

Semaine 16….#Prépa marathon S17…

Lundi 17 avril : 10 km en mode recovery

Mercredi 19 avril : 3km d’échauffement puis 2x6km en AS 42 r3′ RC 3km

ma séance tempo sur strava

Vendredi 21 avril: 10km en easy run

Dimanche 23 avril: sortie longue 16km

Je termine la semaine avec 61km au compteur…et me voilà sur la dernière ligne droite avant le marathon d’Albi…

Semaine 15….#Prépa marathon S16…

Lundi 10 avril : 10 km en mode régénération à 7’20″/km

Mardi 11 avril:  OFF

Mercredi 12 avril : échauffement 3km puis 2x4km en As 42 RC 3KM

ma séance Tempo sur strava

jeudi 13 avril : OFF

Vendredi 14 avril : 16km en easy run

Samedi 15 avril : OFF

Dimanche : SL 20km

La semaine se termine avec 61km au compteur…

 

Prépa marathon…Albi 2017…4ème mois bouclé…

Bon! Comment dire?

Ma prépa étant parti complètement en cacahuète depuis le 5 mars dernier, j’ai fait ce que j’ai pu depuis, c’est à dire pas assez à mon gout…quelques jours d’arrêt suivis d’une reprise qui ne s’est pas déroulé comme prévu, j’ai ensuite continué  ma prépa comme j’ai pu avec l’aide de coach-chéri qui a eu la présence d’esprit de modifier mon plan Hanson histoire de limiter les dégâts…je suis passé de semaines bien chargées (plus ou moins 100km/S) à des semaines ultra light de 60km (4 sortie/S contre 6 habituellement) et c’est pour moi douloureux moralement, pour tout te dire je ne me sens même plus tellement en prépa marathon, bref….

Écouter son corps blablabla, savoir se reposer blablabla, ce ne sont pas des discours qui me parlent, j’ai horreur qu’on me tire vers le bas, ce ne sont pas des phrases que l’on prononce chez nous…jamais! Je continue donc à me préparer pour Albi et je sais bien  qu’avec mon kilométrage hebdomadaire actuel, même très allégé, il y a de fortes probabilités pour que je puisse tout de même finir ce fichu marathon, dans un temps redéfini certes, mais qui pourrait tout de même me convenir, en attendant des jours meilleurs…

Clairement ce 4ème mois de prépa fut donc totalement bricolé histoire de  raccrocher les wagons après ma blessure et je dois dire que j’ai vraiment hâte d’être à Albi maintenant pour pouvoir passer à autre chose et renouer avec un kilométrage hebdomadaire un peu plus étoffé…

A l’heure où je publie ce billet Il me reste donc un tout petit peu plus de deux semaines (16 jours exactement)  pour peaufiner ma petite stratégie de course, choisir les chaussures qui me porteront  potentiellement jusqu’au bout et brosser mon mental dans le sens du poil…